Perception des médecins généralistes quant à leur pratique de la téléconsultation : étude qualitative auprès des médecins exerçant au centre de téléconsultations de Saint-Georges-de-Rouelley (Manche, 50) - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

General practitioners' perception of their teleconsultation practice: qualitative study with doctors practicing teleconsultation at the Saint-Georges-de-Rouelley center (Manche, 50)

Perception des médecins généralistes quant à leur pratique de la téléconsultation : étude qualitative auprès des médecins exerçant au centre de téléconsultations de Saint-Georges-de-Rouelley (Manche, 50)

Abstract

Introduction: The insufficient medical density in certain territories is a major public health problem in France. To make up for the lack of health professionals, various solutions are being developed in the area. We were interested in a teleconsultation center recently created. It was a consultation room equipped with connected exam tools. The patient, accompanied by a nurse on site, is received for teleconsultation with a general practitioner in the region. Objective: The objective of our study was to collect the perception of general practitioners who have practiced teleconsultations in the center of Saint-Georges-de-Rouelley. Method: It was a qualitative study, by semi-directed individual interviews, with each of the general practitioners practicing teleconsultations with the Saint-Georges-de-Rouelley center. A thematic analysis with triangulation of the data was carried out. Results: All the doctors agreed to recognize the service rendered to the patient and his satisfaction, as well as the importance of selecting suitable reasons for consultation. The presence of a nurse was generally regarded as a real relational contribution, without disturbing the doctor-patient relationship, which remained unchanged compared to a face-to-face consultation. Opinions on the use and quality of connected tools differed. The time-consuming nature was a major criticism. All recognized the importance of adapting to technological change and the increasing place of this type of practice in the future. Discussion: The strengths of our study was the use of the qualitative methodology which allowed a broad exploration of the problem as well as the possibility of collecting data concerning all the doctors of the teleconsultation center. The investigator’s novice experience, the “unicentric” survey, were the limitations of the study. It would also be interesting in order to better evaluate the device to carry out studies with the other stakeholders of the device and to compare the results found for the center evaluated with other telemedicine devices. Conclusions: The Saint-Georges-de-Rouelley teleconsultation center, which has the specificity of a nurse on site, is an experimental device aimed at exploring the possibilities and limits offered by teleconsultation. It is generally perceived as a complementary tool to the usual activity of general practitioners. Many of the results of our thesis were apprehensions that were already present in other studies of doctors who did not practice teleconsultations. So there was little listening from the doctors. An overhaul of this system so that it is more adequate for the work organization of general practitioners is necessary but should be considered in advance with general practitioners.
Introduction : la densité médicale insuffisante dans certains territoires est un problème majeur de santé publique en France. Pour pallier le manque de professionnels de santé, diverses solutions sont développées sur le territoire. Nous nous sommes intéressés à un centre de téléconsultations créé récemment. Il s’agissait d’une salle de consultation équipée d’outils d’examens connectés. Le patient, accompagné d’une infirmière sur place, est reçu pour téléconsultation avec un médecin généraliste de la région. Objectif : l’objectif de notre étude était de recueillir la perception des médecins généralistes ayant pratiqué des téléconsultations au centre de Saint-Georges-de-Rouelley. Méthode : il s’agissait d’une étude qualitative, par entretiens individuels semi-dirigés, avec chacun des médecins généralistes pratiquant les téléconsultations avec le centre de Saint-Georges-de-Rouelley. Une analyse thématique avec triangulation des données a été réalisée. Résultats : tous les médecins s’accordaient pour reconnaître le service rendu au patient et la satisfaction de celui-ci, ainsi que l’importance de sélectionner des motifs de consultation adaptés. La présence d’une infirmière était globalement considérée comme un réel apport relationnel, sans perturber la relation médecin-malade, qui restait inchangée par rapport à une consultation en présentiel. Les avis portant sur l’usage et la qualité des outils connectés étaient divergents. Le caractère chronophage était une critique majeure. Tous reconnaissaient l’importance de s’adapter à l’évolution technologique et la place croissante de ce type de pratique à l’avenir. Discussion : les forces de notre étude était l’emploi de la méthodologie qualitative qui permettait une exploration vaste de la problématique ainsi que la possibilité de recueillir les données concernant tous les médecins du centre de téléconsultations. L’expérience de novice de l’enquêteur, l’enquête « unicentrique » étaient les limites de l’étude. Il serait par ailleurs intéressant afin de mieux évaluer le dispositif de réaliser des études auprès des autres intervenants du dispositif et de comparer les résultats retrouvés pour le centre évalué à d’autres dispositifs de télémédecine. Conclusion : le centre de téléconsultation de Saint-Georges-de-Rouelley, qui présente la spécificité d’une infirmière sur place, est un dispositif expérimental visant à explorer les possibilités et les limites qu’offre la téléconsultation. Elle est globalement perçue comme un outil complémentaire à l’activité habituelle des médecins généralistes. De nombreux résultats de notre thèse étaient des appréhensions finalement déjà présentes dans d’autres études portant sur les médecins ne pratiquant pas de téléconsultations. Il y a donc eu peu d’écoute des médecins. Une refonte de ce système afin qu’il soit plus adéquate à l’organisation de travail des médecins généralistes est nécessaire mais est à penser en amont avec les médecins généralistes.
Fichier principal
Vignette du fichier
LAMY Hugo et NSOM EYENGA NDILLE Rose-Danielle.pdf (3.05 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03154844 , version 1 (01-03-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03154844 , version 1

Cite

Rose-Danielle Jouan, Hugo Lamy. Perception des médecins généralistes quant à leur pratique de la téléconsultation : étude qualitative auprès des médecins exerçant au centre de téléconsultations de Saint-Georges-de-Rouelley (Manche, 50). Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03154844⟩
142 View
298 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More