Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Plasticité cérébrale et récupération fonctionnelle après réimplantation d'un bras chez l'adolescent dans un contexte d'amputation traumatique : étapes clés

Résumé : Introduction : les réimplantations de membre après amputations traumatiques chez l’enfant sont rares. Le pronostic de récupération est supposé meilleur en population pédiatrique. La survie du membre dépend de la perméabilité vasculaire satisfaisante. La récupération fonctionnelle est liée à la réorganisation du système nerveux périphérique (régénération axonale) et central (neuroplasticité). L’objectif de notre étude était d’étudier les phénomènes de neuroplasticité associés à la récupération fonctionnelle, dans un contexte de lésions nerveuses périphériques. Notre hypothèse est que l’apprentissage et l’entrainement, à travers la prise en charge rééducative et réadaptative, en favorisant la neuroplasticité facilitent la récupération fonctionnelle d’un membre supérieur réimplanté. Population, matériels et méthodes : étude chez un patient de 14 ans qui a bénéficié d’une réimplantation de son bras dominant (droit), après amputation traumatique au tiers proximal de l’humérus. Il a été hospitalisé dans le Centre d’Activité de Médecine Physique et de Réadaptation Pédiatrique de décembre 2019 à octobre 2020, où le patient a bénéficié d’un programme médico-rééducatif et réadaptatif pluriquotidiens avec un suivi clinico-radiologique régulier. Résultats : la prise en charge de ce patient a permis une bonne récupération motrice hormis les muscles intrinsèques de la main, à l’inverse de résultats pauvres sur le plan sensitif. La réintégration sociale et familiale est satisfaisante. Il est indépendant pour quasiment tous les actes de la vie quotidienne. L’électromyogramme montre qu’il existe une repousse nerveuse en cours. Les IRM fonctionnelles ont été réalisées à 6 mois et 12 mois du traumatisme, afin d’évaluer la plasticité cérébrale. La récupération motrice dépend du cortex moteur primaire, de l’aire motrice supplémentaire et du cortex somesthésique primaire, mais aussi du cervelet ou du lobule pariétal inférieur. Ces activations sont majoritairement controlatérales au mouvement. La récupération sensitive dépend des cortex somesthésiques primaires. Les cartographies d’activation cérébrale montrent une activation bilatérale des cortex somesthésiques au cours de la stimulation de la main saine (gauche) et une activation controlatérale au cours de la stimulation de la main lésée (droite). Conclusion : il existe des phénomènes de neuroplasticité intra-hémisphérique et interhémisphérique au décours d’une réimplantation de membre. Cette réorganisation cérébrale n’est pas le seul vecteur de la récupération fonctionnelle, qui dépend aussi du processus de régénération axonale. Au travers de la progression de la récupération motrice et du processus psychologique d’acceptation de la déficience, nous n’avons pas relevé d’étapes clés qui permettraient de guider les équipes de rééducation. Nous pensons que le guidage des récupérations et de la réinsertion est propre à chaque individu.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03187039
Contributor : Bu Santé Upjv Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, March 31, 2021 - 4:07:12 PM
Last modification on : Wednesday, November 3, 2021 - 7:13:48 AM

File

Wattinne Pia. Thèse d'exercic...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03187039, version 1

Collections

Citation

Pia Wattinne. Plasticité cérébrale et récupération fonctionnelle après réimplantation d'un bras chez l'adolescent dans un contexte d'amputation traumatique : étapes clés. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03187039⟩

Share

Metrics

Record views

11

Files downloads

4