Profil évolutif clinique des patients adultes infectés à SARS-CoV-2 et hospitalisés à partir de la structure des urgences de Strasbourg - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Clinical evolutionary profile of adult patients infected with SARS-CoV-2 and hospitalized from the emergency department of Strasbourg

Profil évolutif clinique des patients adultes infectés à SARS-CoV-2 et hospitalisés à partir de la structure des urgences de Strasbourg

Abstract

Background: taking care of patients with coronavirus disease 2019 (Covid-19) in emergency departments needs an accurate evaluation of severity criteria, in particular during the epidemic period. Covid-19 is a progressive disease and the respiratory deterioration holds an important part in the prognosis. The focus of this study is to describe the clinical evolving pattern of Covid-19, in a French population, and to determine whether or not this pattern represents mortality criteria. Methods: this observational retrospective study, led in the teaching hospitals of Strasbourg, included patients who were hospitalized for an infection with severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2) in the emergency departments in 2020. The study evaluates the time period between disease onset and the introduction of oxygen therapy, and the period between disease onset and development of hospital complications. By multivariate analysis, we researched the features associated with early oxygen therapy and in-hospital mortality. Findings: of the 699 patients included in the study, the mean period from disease onset to initiate oxygen therapy was 7 days ± 4 days, whereas the mean time to initiate mechanical ventilation was 9 days ± 4 days. The early introduction of oxygen therapy (i.e. before 6 days after disease onset) was independently related to the female gender, and in-hospital mortality. The absence of high blood pressure was a protector from the early introduction of oxygen therapy. By multivariate analysis, in-hospital mortality was related to elderly patients (i.e. aged ≥ 75 years), ischaemic heart disease, and immunosuppression. The mean period from disease onset to in-hospital death was 16 days ± 14 days. Conclusion: the mean period from disease onset to the initiation of oxygen therapy is 7 days ± 4 days. Early oxygen therapy, elderly age, ischaemic heart disease and immunosuppression are related to severe cases of Covid-19. All these features could be combined in an overall score, to quickly identify, upon admission to the emergency departments, patients requiring increased vigilance and hospitalization.
Introduction : la prise en charge de malades atteints de coronavirus disease 2019 (Covid-19) en structure des urgences (SU) nécessite d’évaluer précisément les critères de gravité, en particulier en période épidémique. La Covid-19 est une maladie évolutive et l’aggravation respiratoire est un élément pronostic important. Notre objectif était de décrire le profil évolutif clinique d’une population française atteinte de Covid-19 et de déterminer s’il était un facteur de mortalité. Matériel et méthodes : étude observationnelle rétrospective menée aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg incluant les patients hospitalisés depuis la SU en 2020 pour une infection au severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2). Elle évaluait les délais entre le début des symptômes (J0) et l’initiation d’une oxygénothérapie, et entre le J0 et l’apparition des complications hospitalières. Par analyse multivariée, nous avons recherché les facteurs associés à l’oxygénothérapie précoce et à la mortalité intra-hospitalière. Résultats : l’analyse concernait 699 patients. Par rapport au J0, le jour moyen d’initiation d’une oxygénothérapie était le 7ème jour ± 4, et d’une ventilation mécanique le 9ème jour ± 4. L’initiation précoce d’oxygénothérapie (avant le 6ème jour) était indépendamment associée au sexe féminin et à la mortalité intra-hospitalière. L’absence d’HTA était un facteur protecteur d’oxygénothérapie précoce. En analyse multivariée, la mortalité intra-hospitalière était associée à un âge ≥ 75 ans, à une cardiopathie ischémique, et à une immunosuppression. Le jour moyen de mortalité intra-hospitalière était le 16ème ± 14. Conclusion : le jour moyen d’initiation d’oxygénothérapie est le 7ème jour ± 4. Une oxygénothérapie précoce, un âge ≥ 75 ans, une cardiopathie ischémique et une immunosuppression sont associés à une forme grave de Covid-19. Ces éléments pourraient être réunis dans un score afin de repérer rapidement, dès l’admission en SU ou en consultation de médecine générale, les patients nécessitant surveillance accrue et hospitalisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020NICEM120.pdf (3.38 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03187070 , version 1 (31-03-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03187070 , version 1

Cite

Tamara Santiago. Profil évolutif clinique des patients adultes infectés à SARS-CoV-2 et hospitalisés à partir de la structure des urgences de Strasbourg. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03187070⟩
65 View
126 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More