Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Hétérogénéité de la prise en charge de la bronchiolite en médecine générale : rôle des biais cognitifs

Résumé : Contexte : la prise en charge de la bronchiolite en médecine générale est hétérogène et comporte fréquemment des prescriptions médicamenteuses. Pourtant, des recommandations de la HAS, datant de 2000 et réévaluées en 2012, soulignent l’intérêt d’un traitement uniquement symptomatique. Par ailleurs, le domaine de la psychologie cognitive reconnait depuis plusieurs décennies les biais et les heuristiques comme étant des facteurs déterminants dans la prise de décision. Des études récentes ont également souligné l’influence de biais cognitifs dans la prise de décision médicale. Objectif : notre étude vise à étudier le rôle des biais cognitifs dans l’hétérogénéité de la prise en charge de la bronchiolite. Méthode : des entretiens individuels et semi-directifs sont réalisés auprès de médecins généralistes installés en Essonne, dans le cadre d’une étude qualitative selon la méthode de la théorisation ancrée, menée jusqu’à saturation des données. Résultats : 21 biais cognitifs sont identifiés au total, et apparaissent chez neuf des treize médecins interviewés. Ces biais sont responsables de prescriptions médicamenteuses inappropriées, ainsi que de retard au recours hospitalier en cas de bronchiolite sévère. Le manque de connaissance et de formation continue, ainsi que l’ancienneté dans la pratique, constituent des facteurs favorisant l’apparition de biais cognitifs. Quatre praticiens ne présentaient pas de biais cognitifs et possédaient les facteurs communs suivants : âge plutôt jeune, sexe féminin, connaissance sur le sujet de la bronchiolite et pratique régulière de formations continues. Les médecins exprimant les émotions contrefactuelles, que sont le regret, le doute, et la curiosité, semblent être moins sujets aux biais cognitifs. Conclusion : les biais cognitifs ont une influence sur l’hétérogénéité de la prise en charge de la bronchiolite, observée sur un échantillon de treize médecins de l’Essonne. Des méthodes de sensibilisation aux biais cognitifs, ainsi que des stratégies de « debiaising » pourraient être mises en œuvre pour optimiser les prises de décision des médecins dans cette pathologie. Il serait intéressant de pouvoir étudier ces phénomènes dans d’autres champs de prises en charge de la médecine générale.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03188992
Contributor : Université Paris Descartes - Scd Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, April 2, 2021 - 4:07:33 PM
Last modification on : Friday, September 3, 2021 - 11:50:19 AM

File

ThExe_SAAB_Jade _DUMAS.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03188992, version 1

Citation

Jade Saab. Hétérogénéité de la prise en charge de la bronchiolite en médecine générale : rôle des biais cognitifs. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-03188992⟩

Share

Metrics

Record views

9

Files downloads

2