Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Réflexions autour de la santé mentale des mineurs non accompagnés arrivés en Europe depuis 2000 : prévalences, déterminants et enjeux des troubles psychiatriques dans cette population.

Résumé : Introduction : depuis les années 2000, la densification des flux migratoires a conduit à l’arrivée en Europe de milliers de mineurs non accompagnés (MNA). Cette population vulnérable est à risque de troubles mentaux dont la présentation est particulièrement polymorphe et la prise en charge complexe, à la croisée de problématiques culturelles, sociales, médicales et politiques. Parallèlement au nombre d’arrivées, un nombre croissant d’équipes s’est intéressé à caractériser les troubles mentaux des MNA et leurs déterminants. L’objectif de ce travail était de réaliser une mise à jour des connaissances cliniques et épidémiologiques sur les troubles mentaux des MNA arrivés en Europe depuis les années 2000 par une revue systématique de la littérature. Méthodes : une revue systématique de la littérature a été réalisée selon les recommandations PRISMA, à partir de trois bases de données : Pubmed, PsyCINFO et ScienceDirect. Les études évaluant la prévalence des troubles mentaux des MNA en Europe depuis 2000 étaient inclues. Résultats : dans cette revue systématique de littérature, 19 études ont été inclues : 5 études longitudinales et 14 études transversales, dont 8 études comparatives. La majorité des études rapportait des données concernant le nombre d’expériences traumatiques (n=12), les symptomatologies de stress post-traumatique (n=16), de dépression (n=16), d’anxiété (n=14). Plus rarement, les idées ou passages à l’acte suicidaires (n=2), les passages à l’acte auto agressifs non suicidaires (n=1), les symptômes psychotiques (n=4) ou les consommations de toxiques (n=3) étaient évalués. Cette revue retrouvait des indicateurs de grande souffrance psychique chez les MNA. Les prévalences estimées étaient variables en fonction des modalités d’évaluations et des lieux d’études pour le TSPT (5 à 65%), la dépression (6 à 43%), les troubles anxieux (20 à 39%) et les troubles du comportement ou « externalizing symptoms » (1,8 à 13%). L’étude des facteurs associés aux troubles mentaux montrait que le nombre d’expériences traumatiques était le facteur le plus prédictif d’altération de la santé mentale. Conclusion : cette revue systématique de littérature rapporte des données concordantes sur la vulnérabilité particulière des MNA par rapport à la population générale et aux mineurs migrants accompagnés de leurs parents. Cette vulnérabilité aux troubles psychiques est principalement sous-tendue par le nombre et la gravité des expériences traumatiques. Les auteurs retrouvaient cependant une implication significative des facteurs de stress post-migratoire, parmi lesquelles les conditions d’accueil dans le pays hôte.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03190608
Contributor : Université Paris Descartes - Scd Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, April 6, 2021 - 2:05:31 PM
Last modification on : Friday, September 3, 2021 - 3:32:56 AM

File

ThExe_TORRACINTA_Marina_DUMAS....
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03190608, version 1

Citation

Marina Torracinta. Réflexions autour de la santé mentale des mineurs non accompagnés arrivés en Europe depuis 2000 : prévalences, déterminants et enjeux des troubles psychiatriques dans cette population.. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-03190608⟩

Share

Metrics

Record views

16

Files downloads

12