Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les épidémies de rougeole dans la Nièvre de 1855 à 1922 : conceptions, statistiques, gestions de l'épidémie

Résumé : Dans l’esprit populaire, la rougeole est une maladie banale, voir bénigne. La contracter ne serait pas plus grave que de contracter un rhume ou une angine. Pourtant, la maladie est dangereuse et mortelle. L’un des premiers éléments à retenir est le flou médical autour de la rougeole. Comme le mentionne le Docteur Ratier en préambule de son traité : « On sait peu de chose sur les causes de la rougeole ». En effet, au début du XXe siècle, les médecins ignoraient beaucoup de choses sur la maladie, notamment son monde de propagation. Un certain nombre de pistes ont été évoquées comme les saisons et/ou le climat, l’occultisme ou bien le terrain. Malgré tout, un tiers des épidémies de rougeole ne trouvent pas d’explication médicale. Deux autres causes sont l’importation et la contagion : la venue d'une personne étrangère dans la commune ou au village qui apporte avec lui la maladie. De prime abord, on pourrait penser que l'importation et la contagion sont deux causes plus ou moins semblables. Ce n'est pas tout à fait le cas. Pour qu'il y ait contagion, un individu doit nécessairement être infecté de la rougeole pour qu'elle se développe à d'autres. Par conséquent, la contagion est la conséquence de l'importation. Cet élément extérieur apporte la rougeole qui trouve dans les villageois, notamment les enfants, des vecteurs pour se répandre. Et ce sont bien les enfants qui sont le plus touchés : sur la période 1855 – 1922, 8836 enfants ont attrapé la rougeole dans le département nivernais, soit 14 fois plus que chez les hommes et 32 fois plus que chez les femmes. Un autre élément à retenir est que la rougeole ne faisait pas partie de la liste des maladies épidémiques inscrites dans l’arrêté ministériel de 1893. De ce fait, la déclaration est facultative laissant le libre choix au praticien de le noter ou non. C’est avec la loi de 1902 que la rougeole s’insère dans la liste des épidémies à déclaration obligatoire, ce qui révèle son caractère contagieux, dangereux et potentiellement mortel. Il n’empêche, que malgré ce nouvel intérêt prophylactique, la rougeole ne s'installe pas dans les préoccupations sanitaires au même titre que d'autres épidémies, en atteste sa non mention dans la liste des maladies à déclaration obligatoire pendant la première guerre mondiale. D’un point de vue strictement médical, on ne peut véritablement soigner la rougeole, il n'y a pas de traitement ou médicament miracle pouvant l’éliminer une fois celle-ci déclarée. Ce n'est donc pas la maladie en tant que telle que les médecins traitent, mais les symptômes que celle-ci engendre. La régulation des épidémies de rougeole n’intervient véritablement qu’avec la découverte du vaccin dans les années soixante. Par cette découverte, la rougeole fût dans une grande mesure endiguée et maîtrisée. Néanmoins, depuis 2008, la rougeole se répand de nouveau sur le territoire français entraînant des milliers de cas chaque année alors qu’il n’y en avait que quelques dizaines. La France n’est pas le seul pays concerné puisque l’OMS estimait en 2014 à quasiment 115 000 enfants de moins de 5 ans décédés suite à la rougeole. Cette recrudescence a été le point de départ de mes recherches, à travers notamment des traités médicaux, la presse locale et surtout un territoire, le département nivernais de la fin de la seconde moitié du XIXe siècle au premier quart du XX° siècle. Suite à cette intensification de la maladie, et dans un contexte de défiance générale vis-à-vis des vaccins, la vaccination est devenue obligatoire en France chez les enfants de moins de cinq ans.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03193336
Contributor : Le Mans-Laval Université Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, April 8, 2021 - 5:13:16 PM
Last modification on : Tuesday, August 24, 2021 - 3:13:21 AM

File

Charmot 2016.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03193336, version 1

Collections

Citation

Guillaume Charmot. Les épidémies de rougeole dans la Nièvre de 1855 à 1922 : conceptions, statistiques, gestions de l'épidémie. Sciences de l'Homme et Société. 2016. ⟨dumas-03193336⟩

Share

Metrics

Record views

2

Files downloads

5