Facteurs influençant l'obtention de la cible de concentration plasmatique des bêtalactamines en réanimation. Impact de la concentration minimale inhibitrice vraie sur les cibles thérapeutiques - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Facteurs influençant l'obtention de la cible de concentration plasmatique des bêtalactamines en réanimation. Impact de la concentration minimale inhibitrice vraie sur les cibles thérapeutiques

Abstract

Introduction : les patients de réanimation présentent de nombreuses particularités pharmacocinétiques (PK) et pharmacodynamiques (PD) entrainant des risques de sous- ou sur dosage en bêtalactamine. Notre objectif était d’évaluer l’intérêt de la perfusion continue en bêtalactamine associée à l’identification microbiologique dans l’atteinte de la cible PK-PD chez les patients de réanimation. De plus, nous avons analysé l'impact de différents facteurs de variabilité PK-PD sur l’atteinte de cette cible. Méthodes : Avec l’approbation du comité d’éthique de la SFAR, nous avons réalisé une étude de cohorte observationnelle, rétrospective et monocentrique incluant 4 bêtalactamines : pipéracilline/tazobactam, céfotaxime, céfépime et ceftazidime. Étaient éligibles tous les patients en sepsis qui recevaient en perfusion continue une des quatre bêtalactamine pendant leur séjour en réanimation. La concentration plasmatique en bêtalactamine a été déterminée à J1 et J5 après le début de la perfusion continue d’antibiotique. Notre critère de jugement principal était l’atteinte de la cible PK-PD définie par la concentration plasmatique totale en bêtalactamine à l'état d'équilibre entre quatre et huit fois la concentration minimale inhibitrice (CMI) de la bactérie responsable pour 100 % du temps (T ≥ 4–8 x CMI = 100%). Lorsque la culture était disponible, une CMI vraie de la souche bactérienne isolée était utilisée. Résultats : Soixante-douze patients ont été inclus. Cent six dosages plasmatiques ont été réalisés et étudiés. La perfusion de bêtalactamine était majoritairement une antibiothérapie de type probabiliste (65%). Plus de 60% des patients étaient normo-dosés à J1 après identification microbiologique et utilisation de la CMI vraie. Dix-sept (77%) des 22 patients normo-dosés à J1 l’étaient également à J5. A T0, l’analyse multivariée a montré que la clairance de la créatinine indexée (CCI) (OR, 0.96 [95% IC, 0.92–0.99]; p=0.011) était le facteur de risque indépendant associé à un sur dosage (AUC à 89% [79–99%, p <0.001]). Pour prédire un sur dosage plasmatique, le meilleur seuil pour la CCI était strictement inférieur à 48 ml/min/1.73m2 (Se : 92%, Sp : 77%, VPP : 55%, VPN : 97%). Enfin, nous avons observé que le ratio d’inhibition (RI) de la CMI vraie était plus élevé que le RI de la CMI spécifique d’espèce. Conclusion : Le dosage plasmatique, la documentation microbiologique, la CCI et la CMI vraie sont les acteurs essentiels dans l’obtention des cibles PK-PD au cours de la perfusion continue en bêtalactamine.
Fichier principal
Vignette du fichier
THESE ALMINANA 09-04-21-2-1.pdf (2.06 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03195776 , version 1 (12-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03195776 , version 1

Cite

Julien Alminana. Facteurs influençant l'obtention de la cible de concentration plasmatique des bêtalactamines en réanimation. Impact de la concentration minimale inhibitrice vraie sur les cibles thérapeutiques. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03195776⟩
91 View
62 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More