Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Intérêt de l'analyse de la variation de la fréquence cardiaque au cours de l'hyperpnée à but d'identification des patients à risque de SUDEP

Résumé : Introduction : la SUDEP (Sudden Unexpected Death in Epileptic Patient) constitue une évolution défavorable dans la population épileptique. Il est évoqué une dysautonomie post critique à son origine. Un travail récent a suggéré que l’étude de la variation de la fréquence cardiaque (FC) au cours de l’hyperpnée (HPN) permettait de discriminer les patients à risque de SUDEP dans une étude cas-témoins (sensibilité et spécificité à 78%) mais portait sur une population contrôle rigoureusement sélectionnée. Notre objectif est de vérifier la pertinence de cet indice sur une cohorte plus importante et non « sélectionnée ». Méthodes : nous avons mené une étude cas contrôle rétrospective, multicentrique incluant les CHU d’Amiens, Lille, Nancy, Rennes, Grenoble, Saint-Etienne et Limoges. Les patients inclus devaient être décédés d’une SUDEP définie ou probable, avoir un tracé EEG avec ECG interprétable, comprenant au moins 90 secondes avant l’HPN, 4 minutes après. Les contrôles étaient des patients pharmacorésistants, pour lesquels le tracé devait remplir les mêmes conditions. Les paramètres de la variabilité de la fréquence cardiaque (FC, RMSSD, SDNN) étaient calculés au début, à la fin et au décours de l’HPN. Résultats : trente-un patients SUDEP et 122 contrôles ont été inclus. L’indice de variation de la FC au cours de l’HPN se révèle avoir un pouvoir discriminant très limité dans notre population (sensibilité à 74% mais spécificité médiocre à 49.2%), s’améliorant après prise en compte de facteurs confondants (âge, caractère lésionnel ou non de l’épilepsie). Une analyse sur les patients dont le tracé était réalisé dans les 2 ans précédant le décès ou le dernier suivi, avec ajustement sur facteur confondant, permet une amélioration de celui-ci (sensibilité à 78%, spécificité à 67%). Conclusion : le pouvoir discriminant de la variation de la FC au cours de l’HPN dans notre cohorte est limité. Nous constatons une amélioration franche dans l’analyse tenant compte uniquement des patients dont le tracé était plus récent, après ajustement sur le caractère lésionnel ou non de l’épilepsie (sensibilité à 78%, spécificité à 67%). Ces résultats ouvrent la voie à la mise en place dans l’avenir de scores composites permettant de stratifier le risque individuel de SUDEP, pouvant inclure cet indice de variation de la FC au cours de l’HPN.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03198282
Contributor : Bu Santé Upjv Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, April 14, 2021 - 4:37:38 PM
Last modification on : Wednesday, November 3, 2021 - 7:13:52 AM

File

Flores Clara. Thèse d'exercic...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03198282, version 1

Collections

Citation

Clara Flores. Intérêt de l'analyse de la variation de la fréquence cardiaque au cours de l'hyperpnée à but d'identification des patients à risque de SUDEP. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03198282⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

1