Comment différencier en scanner les hamartochondromes des tumeurs carcinoïdes - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Comment différencier en scanner les hamartochondromes des tumeurs carcinoïdes

Abstract

Introduction : les tumeurs carcinoïdes pulmonaires sont typiquement des nodules endobronchiques mais sont souvent de localisation atypique sur les scanners thoraciques et peuvent mimer des hamartomes pulmonaires qui sont des lésions bénignes. Le but est de différentier ces tumeurs en utilisant des critères sémantiques et de radiomique. Matériels et méthodes : sur la base d’un registre chirurgical d’un centre, les hamartomes, les carcinoïdes typiques et les carcinoïdes atypiques explorés par des scanners sans ou avec injection de produit de contraste ayant une confirmation anatomopathologique ont été étudiés rétrospectivement. Des critères sémantiques ont été retenus : la taille, l’Unité Hounsfield (UH) sur un ROI, les contours, la localisation, l’atteinte bronchique ou l’atélectasie. Les critères de radiomique étaient extraits en utilisant des VOI dessinés par deux radiologues en utilisant un logiciel dédié. Les critères sémantiques ont été comparés en utilisant les tests de Kruskall-Wallis ou du Chi². Après avoir séparé les lésions en un groupe d'entraînement et un groupe test, les critères de radiomique ont d’abord été réduit en utilisant des corrélations et secondairement sélectionnés dans le groupe test en utilisant des tests de Mann-Whitney, enfin ces critères sélectionnés ont été essayés dans le groupe test. Résultats : 89 patients donnant accès à 108 lésions ont été analysés. Les hamartomes contenaient plus souvent des calcifications, étaient plus périphériques que les carcinoïdes avec moins d'atteinte bronchique (38% ; 81% et 23% contre 13% ;58% et 75% respectivement). Sur les scanners non injectés, la valeur en UH n’était pas différente entre les groupes (26±34 vs 25±15 ; p=ns), sur les scanners injectés les hamartomes présentent une valeur inférieure en UH (26±24 vs 84±42 ; p<0,001). Aucun des critères de radiomique ne pouvait différentier les lésions dans le groupe test. Conclusion : la mesure d’un ROI était le critère le plus discriminant pour différentier ces tumeurs sur les scanners injectés ou dans l’évaluation de l’augmentation de la valeur en UH entre les scanners sans et avec injection. Aucun des critères de radiomique n’a pu différentier les groupes sur le groupe test. Les scanners sans puis avec injection semblent être la clé pour différentier ces tumeurs.
Fichier principal
Vignette du fichier
THESE CHERMATI 15-04-21.pdf (5.84 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03200143 , version 1 (16-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03200143 , version 1

Cite

Lilia Chermati. Comment différencier en scanner les hamartochondromes des tumeurs carcinoïdes. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03200143⟩
151 View
1377 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More