Amélioration de la prise en charge des patients atteints de sclérose en plaques étude de la communication entre la médecine de ville et le service de neurologie du CHU de Bordeaux autour d’un changement de traitement par interferon entre 2016 et 2017 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Improvement of global care for multiple sclerosis patient: study of the communication between community medicine and the neurology department of bordeaux academic medical centre at the time of interferon’s therapy switch between 2016 and 2017

Amélioration de la prise en charge des patients atteints de sclérose en plaques étude de la communication entre la médecine de ville et le service de neurologie du CHU de Bordeaux autour d’un changement de traitement par interferon entre 2016 et 2017

Abstract

Introduction : la sclérose en plaques (SEP) est la première cause de handicap sévère non traumatique de l'adulte jeune et une des trois maladies concernées par le Plan Maladies Neuro-Dégénératives 2014-2019. La communication médecine hospitalière et médecine de ville(MV) a été évaluée lors de précédents travaux. Ils montrent des difficultés et points d’amélioration. Dans le service des maladies inflammatoires du système nerveux central du CHU de Bordeaux nous évaluons la qualité de cette communication et la connaissance du Centre de Ressource et de Compétence SEP (CRCSEP) par la MV lors d’une période de transition des traitements de fond de la maladie par interférons entre 2016 et 2017. Matériel et méthode : l’étude descriptive observationnelle transversale quantitative monocentrique rétrospective incluait 77 patients atteints de SEP de la base de données EDMUS ayant changé de traitement par interféron entre 2016 et 2017 et leur médecin traitant(MT). Le recueil des données était effectué par questionnaire de type Likert téléphonique par un opérateur (score de 1 à 5 : du plus négatif au plus positif) recueillant : la satisfaction sur la communication, la prise en charge, les symptômes, les traitements, le CRCSEP. Le critère de jugement principal était la moyenne des questions 4, 6, 9, 11, 19 du questionnaire MT (Facilité à joindre le spécialiste, qualité de la réponse, délai de réception du courrier, qualité du courrier, connaissance du CRCSEP). Résultats : le taux de réponse était de 57.1% pour les patients et 51.9% pour leur MT. La communication était évaluée à 3,16/5 (médiane 3). Le traitement per os était mieux toléré que sous-cutané, 3,79/5 et 2,75/5 (p<0,0001). La connaissance du CRCSEP était de 2,05/5 (médiane à 1). Conclusion : la communication comporte des insuffisances selon l’avis des patients et leur MT. Le CRC n’est pas bien connu. La prise en charge des patients est améliorable par l’information sur les outils proposés par le service.
Introduction : la sclérose en plaques (SEP) est la première cause de handicap sévère non traumatique de l'adulte jeune et une des trois maladies concernées par le Plan Maladies Neuro-Dégénératives 2014-2019. La communication médecine hospitalière et médecine de ville(MV) a été évaluée lors de précédents travaux. Ils montrent des difficultés et points d’amélioration. Dans le service des maladies inflammatoires du système nerveux central du CHU de Bordeaux nous évaluons la qualité de cette communication et la connaissance du Centre de Ressource et de Compétence SEP (CRCSEP) par la MV lors d’une période de transition des traitements de fond de la maladie par interférons entre 2016 et 2017. Matériel et méthode : l’étude descriptive observationnelle transversale quantitative monocentrique rétrospective incluait 77 patients atteints de SEP de la base de données EDMUS ayant changé de traitement par interféron entre 2016 et 2017 et leur médecin traitant(MT). Le recueil des données était effectué par questionnaire de type Likert téléphonique par un opérateur (score de 1 à 5 : du plus négatif au plus positif) recueillant : la satisfaction sur la communication, la prise en charge, les symptômes, les traitements, le CRCSEP. Le critère de jugement principal était la moyenne des questions 4, 6, 9, 11, 19 du questionnaire MT (Facilité à joindre le spécialiste, qualité de la réponse, délai de réception du courrier, qualité du courrier, connaissance du CRCSEP). Résultats : le taux de réponse était de 57.1% pour les patients et 51.9% pour leur MT. La communication était évaluée à 3,16/5 (médiane 3). Le traitement per os était mieux toléré que sous-cutané, 3,79/5 et 2,75/5 (p<0,0001). La connaissance du CRCSEP était de 2,05/5 (médiane à 1). Conclusion : la communication comporte des insuffisances selon l’avis des patients et leur MT. Le CRC n’est pas bien connu. La prise en charge des patients est améliorable par l’information sur les outils proposés par le service.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2021_Giraud.pdf (1.98 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03202994 , version 1 (20-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03202994 , version 1

Cite

Julien Giraud. Amélioration de la prise en charge des patients atteints de sclérose en plaques étude de la communication entre la médecine de ville et le service de neurologie du CHU de Bordeaux autour d’un changement de traitement par interferon entre 2016 et 2017. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03202994⟩
46 View
64 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More