Adénocarcinome du pancréas localement avancé ou métastatique : facteurs prédictifs de survie à 6 mois chez les patients traités par une deuxième ligne de chimiothérapie - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Locally advanced and metastatic pancreas adenocarcinoma: predictive factors of 6 months survival in patients receiving second line chemotherapy

Adénocarcinome du pancréas localement avancé ou métastatique : facteurs prédictifs de survie à 6 mois chez les patients traités par une deuxième ligne de chimiothérapie

Abstract

Introduction: By 2030, pancreatic adenocarcinoma will become the second leading cause of deaths by cancer in Europe, only 15 to 20% can benefit surgical resection. In metastatic pancreatic adenocarcinoma, FOLFIRINOX and GEMCITABINENAB-PACLITAXEL have shown significant improvement in overall survival and quality of life allowing access to second line chemotherapy up to 40 to 50% of our patients. The aim of our study was to identify predictive factors of 6 months survival and the overall survival prognosis factors in patients receiving second line chemotherapy. Materials and methods: Retrospective monocentric study on patients diagnosed with locally advanced and metastatic pancreatic adenocarcinoma receiving second line chemotherapy between January 2011 and December 2018. Assessed variables were included in a univariate and multivariate analysis with logistic regression model for predictive factors below or equal to 6 months with second line chemotherapy. Overall survival prognosis factors were included in a Cox model. A prognosis model was constructed based on the independent prognosis factors found in the multivariate Cox model. Results: We included 110 patients. Survival >6 months group had 53 patients whereas survival ≤6 months group had 57 patients Median overall survival after receiving second line chemotherapy was 6.33 months (5.03-7.67). Multivariate analysis has shown that predictive factors of survival ≤6 months was weight loss between baseline weight before diagnosis and weight at the beginning of second line chemotherapy (OR=1.55, CI95% [1.14-2.10], p=0.005), ECOG-PS>1 (OR=7.77, CI95% [1.63-37.15], p=0.017) and BMI (OR=0.92, IC95% [0.85-0.99], p=0.047). In multivariate analysis, independent prognostic factors for mortality was weight loss (HR=1.19, CI95% [1.02-1.40], p=0.029), abnormal bilirubin levels >20 μmol/L (HR=3.20, C95% [1.14-8.99], p=0.027), CA 19.9 level >200 IU/mL (HR=2.75, CI95% [1.21-6.24], p=0.016) and absence of prior tumor resection. (HR=0.42, CI95% [0.21-0.84], p=0.014). Conclusion: Second line chemotherapy has to be discussed in cases of important weight loss, ECOG-PS>1, high bilirubin level, CA19.9 level>200IU/mL.
Introduction : en 2030, l’adénocarcinome pancréatique deviendra la 2e cause de mortalité par cancer en Europe, seulement 15 à 20% des patients sont opérables au diagnostic. En situation métastatique, le FOLFIRINOX et le GEMZAR-NAB PACLITAXEL ont permis une nette amélioration de la survie globale et de la qualité de vie permettant à 40-50% des patients l’accès à une seconde ligne de traitement. L’objectif de notre étude était d’identifier des facteurs prédictifs de survie à 6 mois et les facteurs associés à la survie globale des patients traités par une 2e ligne de chimiothérapie. Matériels et méthodes : étude rétrospective monocentrique incluant des patients présentant un adénocarcinome pancréatique localement avancé et métastatique ayant reçu une 2e ligne de chimiothérapie entre janvier 2011 et décembre 2018. Une analyse univariée et multivariée selon une régression logistique a permis d’identifier les facteurs prédictifs d’une survie inférieure à 6 mois lors de la 2e ligne de chimiothérapie. Les facteurs associés à la survie globale ont été analysés par un modèle de Cox. Un score pronostic a ensuite été élaboré. Résultats : 110 patients ont été inclus, 57 patients dans le groupe survie ≤6 mois et 53 patients dans le groupe survie >6 mois. La médiane de survie globale après le début de la 2e ligne de chimiothérapie était de 6.33 mois (5.03-7.67). En analyse multivariée, les facteurs associés à une survie ≤6 mois étaient une perte de poids entre le poids de forme et le poids au début de la 2e ligne de chimiothérapie (pour 5kg, OR=1.55, IC95%[1.14-2.10], p=0.005), un stade OMS>1 (OR=7.77, IC95%[1.63- 37.15], p=0.017) et l’IMC (pour 1kg/m², OR=0.92, IC95%[0.85-0.99], p=0.047). En termes de survie globale, en analyse multivariée, les variables indépendamment associées à un risque de mortalité étaient la perte de poids (OR=1.19, IC95%[1.02-1.40], p=0.029), un taux de bilirubine augmenté (OR=3.20, IC95%[1.14-8.99], p=0.027), un taux de CA 19.9 >200 UI/mL (OR=2.75, IC95%[1.21-6.24], p=0.016) et une absence de chirurgie curative antérieure (HR=0.42, IC95%[0.21-0.84], p=0.014). Conclusion : un traitement de 2e ligne de chimiothérapie est à reconsidérer en cas de présence d’un amaigrissement important, un état général altéré, une bilirubinémie augmentée et un taux de CA19.9>200UI/mL.
Fichier principal
Vignette du fichier
LEE Nicolas.pdf (1.21 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03204361 , version 1 (21-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03204361 , version 1

Cite

Nicolas Lee. Adénocarcinome du pancréas localement avancé ou métastatique : facteurs prédictifs de survie à 6 mois chez les patients traités par une deuxième ligne de chimiothérapie. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03204361⟩
30 View
416 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More