Facteurs de risque d’encéphalopathie anoxo-ischémique en cas d’acidose néonatale sévère - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Risk factors of hypoxic-ischemic encephalopathy in case of severe acidosis

Facteurs de risque d’encéphalopathie anoxo-ischémique en cas d’acidose néonatale sévère

Abstract

Introduction: our objectif was to identify risk factors of hypoxic-ischemic encephalopathy (HIE) in neonates with umbilical arterial pH =7.00. Patients and method: we performed a case-control study over a period of 5 years, including children =36 weeks born with an umbilical pH =7,00. Cases are infants who developed moderate or severe HIE. Controls did not develop moderate or severe HIE. Results: 41 cases and 98 controls were identified. Factors associated with moderate or severe HIE were: the occurrence of an acute event (34.1% vs 9.2% ORa = 6.4 [1.8-22.5]), maternal fever (24.4% vs 11.2% ORa= 3.5 [1.0-11.9]), meconium amniotic fluid (37.5% vs 15.6% ORa = 2.9 [1.0-8.6]) and the time between emergency caesarean section decision and birth (18.9 min vs 13.1 min p= 0.03). Children with moderate or severe HIE had lower mean umbilical pH (6.87 vs 6.93 p<0.001), higher cord lactate level (11.2 vs 9.3 p<0.001), and lower Apgar score at 5 minutes (4.1 vs 8.6 p<0.001). Conclusion: the occurrence of an acute event, maternal fever, meconium amniotic fluid and the time between emergency caesarean section decision and birth are the factors associated with moderate or sevre HIE for neonates with umbilical pH = 7.00 that our study has highlighted. On the neonatal side, the risk of HIE is related to the depth of acidosis, the importance of its metabolic component, the Apgar score and the gasometric data at one hour of life.
Introduction : l’objectif de notre étude est de rechercher des facteurs de risque d’encéphalopathie anoxo-ischémique (EAI) chez les nouveau-nés ayant un pH artériel au cordon =7,00. Matériel et méthodes : il s’agit d’une étude cas-témoins réalisée sur une période de 5 ans, incluant des enfants nés avec un pH au cordon =7,00, à un terme = 36SA. Les cas sont des nouveau-nés ayant développé une EAI modérée ou sévère. Les témoins n’ont pas développé d’EAI modérée ou sévère. Résultats : 41 cas et 98 témoins ont été identifiés. Les facteurs associés à l’EAI sont : la survenue d’un évènement aigu (34,1 % vs 9,2 % ORa = 6,4 [1,8-22,5]), la fièvre maternelle (24,4 % vs 11,2 % ORa = 3,5 [1,0-11,9]), le liquide amniotique méconial (37,5 % vs 15,6 % ORa = 2,9 [1,0-8,6]) et le délai entre décision de césarienne en urgence et naissance (18,9 min vs 13,1 min p=0,03). Les enfants atteints d’EAI modérée ou sévère avaient un pH artériel au cordon moyen plus bas (6,87 vs 6,93 p<0,001), un taux de lactate au cordon plus élevé (11,2 vs 9,3 p<0,001) et un score d’Apgar à 5 minutes plus bas (4,1 vs 8,6 p<0,001). Conclusion : la survenue d’un évènement aigu, la fièvre maternelle, le liquide amniotique méconial et le délai entre décision de césarienne en urgence et naissance sont les facteurs de risque d’EAI modérée à sévère en cas de pH = 7,00 que notre étude a mis en évidence. Sur le versant néonatal, le risque d’EAI est lié à la profondeur de l’acidose, à l’importance de sa composante métabolique, au score d’Apgar et aux données gazométriques à une heure de vie.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThExe_LORAIN_Perrine_DUMAS.pdf (2.97 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03204529 , version 1 (06-05-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03204529 , version 1

Cite

Perrine Lorain. Facteurs de risque d’encéphalopathie anoxo-ischémique en cas d’acidose néonatale sévère. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-03204529⟩
86 View
3466 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More