Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Validation de l’identification de colonies présomptives de Legionella spp et de Legionella pneumophila par spectrométrie de masse : comparaison avec une méthode de référence

Résumé : La légionellose est une infection respiratoire grave potentiellement mortelle chez l’homme, provoquée par la bactérie Legionella pneumophila. Ce germe ubiquitaire est retrouvé majoritairement en milieu hydrique artificiel, notamment dans les réseaux d’eaux collectifs mal entretenus. Le risque de contamination par des légionelles est surtout important dans les établissements hébergeant des populations vulnérables, et particulièrement les établissements de santé. Véritable enjeu de santé public, la prévention de la légionellose impose la surveillance et l’investigation des cas, mais aussi des prélèvements réguliers au niveau des installations à risque et des réseaux d’eaux chaude collectifs. Au CHU de Rouen, c’est le laboratoire d’hygiène qui assure cette surveillance. Conformément à la règlementation, le laboratoire est accrédité Cofrac et réalise les recherches et dénombrements de légionelles selon la norme T90-431. Actuellement, l’étape d’identification des colonies confirmées comme Legionella est principalement réalisée par agglutination au latex, qui est une des méthodes de référence décrites par la norme. Toutefois, depuis 2016, le laboratoire rencontre des difficultés d’identification de certaines souches de Legionella pneumophila avec cette méthode. C’est pourquoi il envisage la possibilité de mettre en place une méthode alternative d’identification par spectrométrie de masse MALDI-TOF. Cette méthode n’étant pas celle de référence, elle doit faire l’objet d’une validation selon la norme XP T90-500 pour que le résultat des identifications puisse être rendu sous accréditation. Le dossier de validation doit comprendre, en complément d’autres critères, une étape de comparaison de la méthode alternative envisagée avec la méthode de référence. L’objectif de ce travail a été de réaliser cette étude de comparaison en testant 150 souches de Legionella issues de l’environnement avec la méthode d’identification de référence (agglutination au latex), et la méthode à valider (MALDI-TOF). Au final, la méthode d’identification par spectrométrie de masse est comparable à la méthode d’identification par agglutination au latex vis-à-vis de l’espèce Legionella pneumophila. Cette étude devra toutefois être complétée par la caractérisation de l’ensemble des souches testées pour pouvoir être exploitée dans un dossier de validation de méthode.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03209827
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, April 27, 2021 - 2:47:06 PM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 4:16:36 PM

File

CONSTANTIN Eléa.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03209827, version 1

Citation

Éléa Constantin. Validation de l’identification de colonies présomptives de Legionella spp et de Legionella pneumophila par spectrométrie de masse : comparaison avec une méthode de référence. Sciences pharmaceutiques. 2020. ⟨dumas-03209827⟩

Share

Metrics

Record views

26

Files downloads

87