Étude comparative des caractéristiques cliniques, virologiques, carcinologiques et de prise en charge du carcinome hépatocellulaire associe à l’hépatite B dans les populations antillaises française et métropolitaine - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Comparative study of clinical, virological, carcinological and management characteristics of hepatocellular carcinoma associated with hepatitis B in the french and metropolitan antilla population

Étude comparative des caractéristiques cliniques, virologiques, carcinologiques et de prise en charge du carcinome hépatocellulaire associe à l’hépatite B dans les populations antillaises française et métropolitaine

Abstract

Introduction : Le virus de l’hépatite B (VHB) est la première cause de carcinome hépatocellulaire (CHC) dans le monde et aux Antilles. Nous avons voulu comparer les facteurs de risque environnementaux, cliniques et virologiques du CHC sur VHB ainsi que sa prise en charge dans deux centres, le CHU de la Croix rousse à Lyon et le CHU de Guadeloupe. Matériel et méthode : Notre étude est une étude observationnelle, rétrospective, comparative, visant à inclure tous les cas de CHC sur VHB pris en charge au CHU de Lyon du 22/06/2004 au 22/12/2016 et au CHU de Guadeloupe du 01/11/2004 au 01/04/2018. Étaient inclus des patients d’âge supérieur à 18ans, ayant un CHC sur VHB, et exclus les patients co-infectés (VIH, VHC et VHD) et AgHbs négatif. L’objectif principal de notre étude était d’obtenir une description des caractéristiques épidémiologiques, virologiques, carcinologiques et de la prise en charge thérapeutique dans chaque centre, puis de les comparer. Résultat : Nous avons inclus 80 patients au CHU de Lyon et 25 patients au CHU de Guadeloupe. Il s’agissait majoritairement d’hommes (88,5% à Lyon et 88% en Guadeloupe) d’âge médian 59 ans [18-89] à Lyon et 60 ans [27-89] en Guadeloupe. Il n’y avait pas de différence significative entre les deux groupes concernant les caractéristiques cliniques et l’exposition au cofacteurs favorisant d’hépatopathie chronique (âge, diabète, obésité, alcoolisme, antécédents familiaux de CHC). Au niveau virologique, les différences significatives concernaient, la charge virale médiane du VHB de 4,33 log en Guadeloupe et 3,4log à Lyon ; p : 0,00018. À Lyon, au moment du diagnostic de CHC, 82% des patients étaient sous traitement antivirale contre seulement 36% en Guadeloupe, p : 0,00024. Au niveau des caractéristiques carcinologiques, le CHC était plus avancé au diagnostic en Guadeloupe par rapport à Lyon avec une prévalence de thrombose porte respectivement de 71% et 45%, p : 0,02 ; et un taux d’aFP supérieur à 1000, respectivement dans 44% et 14% des cas, p : 0,004. Par conséquent, une accessibilité au traitement curatif était moindre en Guadeloupe 20% contre 69% à Lyon, p< 0,001. Conclusion : Nous remarquons la faible influence des cofacteurs favorisant d’hépatopathie chronique dans l’apparition du CHC. Nos résultats suggèrent qu’il faut améliorer le dépistage de l’hépatite B en Guadeloupe, et surtout identifier les patients ayant un virus B actif, pour instaurer le plus tôt un traitement antiviral et diminuer le risque d’évolution vers un CHC. Chez les patients porteurs du VHB il faut améliorer le dépistage du carcinome hépatocellulaire de manière à leur donner accès à un traitement curatif.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEse_Benard_Julie.pdf (676.63 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03210194 , version 1 (25-11-2021)

Identifiers

Cite

Julie Benard. Étude comparative des caractéristiques cliniques, virologiques, carcinologiques et de prise en charge du carcinome hépatocellulaire associe à l’hépatite B dans les populations antillaises française et métropolitaine. Hépatologie et Gastroentérologie. 2018. ⟨dumas-03210194⟩
24 View
21 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More