Le don d'organes en médecine générale : rôle potentiel du médecin généraliste face à l'opposition au don - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Organ donation in general practice: potential role of the general practitioner faced with opposition to donation

Le don d'organes en médecine générale : rôle potentiel du médecin généraliste face à l'opposition au don

Abstract

Background and purpose. Organ transplantation is a major public health issue and is made possible by the preliminary stage of organ donation. The current rate of opposition to organ donation averages 30%. Reducing opposition to organ donation appears to be an interesting and relevant approach to increase organ transplantation rate. The aim of this study is to assess whether the general practitioner can help to reduce the rate of opposition to organ donation. Materials and methods. We questioned the general practitioners of Normandy via the register of regional union of liberal doctors and, in parallel, the hospital coordination of organ and tissue removal from North-East regulatory and support service on the potential role of the general practitioners in organ donation coordinations. Results. 78.5% of the responding Norman general practitioners (GP) believe that they can play a role in the coordination during interviews with patients’ relatives to help them follow the wishes of their deceased. Inaddition, 89.6% of GPs are ready to respond to a request. The coordinations are more divided on this role, 51.0% of them being in favor, including 58.3% of the Norman teams. GPs are most helpful when the patient’s position regarding organ donation is unknown. Raising awareness of organ donation in the general population also remains an essential factor to promote organ transplantation. Conclusion. Developing the role of the general practitioner, together with those of hospital coordinations, and raising awareness of organ donation in the general population appear to be two valuable ways to initiate and promote discussion and donation process.
Introduction. Enjeu majeur de santé publique, la greffe d’organes est rendue possible par l’étape préalable du don d’organes. Afin de poursuivre son essor, la diminution de l’opposition au don, actuellement autour de 30%, pourraît être un levier intéressant. Le but de cette étude est d’évaluer le rôle potentiel du médecin généraliste auprès des équipes de coordination hospitalière de prélèvement pour faire diminuer le taux d’opposition au don d’organes. Matériel & Méthodes. Nous avons interrogé en parallèle les médecins généralistes de Normandie via le registre de l’union régionale des médecins libéraux et les coordinations hospitalières de prélèvement d’organes et de tissus du Service de Régulation et d’Appui Nord-Est sur le rôle potentiel du médecin traitant auprès d’elles. Résultats. 78,5% des médecins généralistes normands ayant répondu pensent pouvoir jouer un rôle auprès des coordinations lors des entretiens avec les proches pour les aider à cheminer sur le souhait de leur défunt, et 89,6% d’entre eux sont prêts à répondre à une sollicitation. Les coordinations sont plus partagées sur ce rôle, 51,0% d’entre elles y étant favorables dont 58,3% des équipes normandes. Elles y trouvent un intérêt principalement dans des situations de méconnaissance du positionnement du patient. La sensibilisation d’amont reste par ailleurs un facteur indispensable de promotion du don. Conclusion. Développer le rôle du médecin généraliste auprès des coordinations hospitalières et renforcer la sensibilisation d’amont du grand public semblent être deux axes à promouvoir pour amener chacun à parler du don, se positionner, en informer son entourage et favoriser la démarche de don.
Fichier principal
Vignette du fichier
DORWLING-CARTER Adeline.pdf (2.78 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03211285 , version 1 (28-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03211285 , version 1

Cite

Adeline Dorwling-Carter. Le don d'organes en médecine générale : rôle potentiel du médecin généraliste face à l'opposition au don. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03211285⟩
45 View
161 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More