Sécurité de la rééducation précoce en neuro-réanimation : jusqu'où peut-on aller ? Revue systématique de la littérature et méta-analyse des évènements indésirables - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Safety of early rehabilitation in Neuro-Intensive Care Units: how far can we go? Systematic review and meta-analysis of adverse events

Sécurité de la rééducation précoce en neuro-réanimation : jusqu'où peut-on aller ? Revue systématique de la littérature et méta-analyse des évènements indésirables

Abstract

Current evidence supports early mobilization (EM); rehabilitation of ICU patients, under mechanical ventilation or not, improves functional outcomes and is found to be safe. However, little is known about EM of neurocritical patients, especially because EM is still seen as a potentially dangerous intervention in neurological ICU patients. Objective: to review safety data regarding patient rehabilitation in the Neuro-ICU, and to compute incidence of adverse events such as hemodynamic changes, clinical deterioration, removal or dysfunction of respiratory tubes, intravascular catheters, other external disposals and falls. Material and Method: data Sources: systematic literature review, including searches of 4 databases. Eligible studies for the statistical analysis evaluated adult patients who received an EM program in a Neuro-ICU at an early stage <7 days, and provided data to allow the computation of incidence of adverse events. Data Extraction: number of patients, mobilization/rehabilitation sessions, type of intervention and session time, and potential safety events and adverse events with negative consequences (requiring intervention or additional therapy). Results: synthesis: heterogeneity was assessed by I-square statistics, and bias assessed by the Newcastle- Ottawa Scale and Cochrane risk of bias assessment. The literature search identified 1134 titles. There were 4 eligible publications for the statistical analysis part, evaluating 195 patients, with 95 potential safety events (12%) and 3 safety events with consequence (0.4%), occurring in 793 mobilization/rehabilitation sessions, with an average of 27.8 minutes/session. There was heterogeneity in the definition of these events. Most potential safety events were modifications of vital signs without any clinical or therapeutic consequence. 15 studies were used for systematic review. Conclusion: early rehabilitation in NICU appears to be safe with a low incidence of safety events, not having any consequences for patient management.
De nombreuses preuves existent dans la littérature quant à l’efficacité d’une prise en charge rééducative précoce des patients en réanimation, qu’ils soient ventilés ou non. Des données démontrent également la sécurité de telles prises en charge. Cependant, nous savons très peu de choses de la mobilisation précoce des patients atteints d’une pathologie neurologique critique. Ceci est notamment dû au fait que la mobilisation précoce est bien souvent vue comme potentiellement dangereuse chez les patients de neuroréanimation. Objectif : nous avons souhaité reviewer les données de la littérature disponibles concernant la rééducation des patients de neuroréanimation, et calculer l’incidence d’évènements indésirables tels que des modifications hémodynamiques, des aggravations cliniques, l’arrachage ou le dysfonctionnement du matériel de réanimation (sonde d’intubation, cathéters, dispositifs de monitorage) ainsi que les chutes. Matériel et méthode : source de données : nous avons conduit une revue systématique de la littérature, au travers de 4 bases de données. Les études incluses dans l’analyse quantitative étaient celles évaluant des patients adultes qui bénéficiaient d’un programme de rééducation en neuroréanimation, à la phase précoce (< 7 jours), et qui fournissaient les données nécessaires à un calcul d’incidence des évènements indésirables en rapport. Une synthèse qualitative à quant à elle regroupé des études ne remplissant pas tous ces critères. Extraction des données : ont été relevé : les nombre de patients, le nombre de sessions de rééducation, la durée et le type des interventions de rééducation, et les évènements indésirables potentiels ou avérés. Résultats : la recherche bibliographique a identifié 1134 études. Il y avait 4 publications éligibles pour l’analyse statistique, qui évaluaient 195 patients, avec 95 évènements indésirables potentiels (12%) et 3 évènements indésirables avec conséquence clinique (0.4%), durant 793 séances de rééducation, avec une moyenne de 27,8 minutes/séance. L’hétérogénéité a été évaluée par la méthode statistique du I-square, et les biais des études grâce à l’échelle de Newcastle-Ottawa. Il y avait une grande hétérogénéité dans la définition des évènements indésirables. La plupart des évènements indésirables potentiels consistaient en des modifications de paramètres vitaux, sans aucune conséquence clinique ou thérapeutique. 15 études remplissaient les critères de la revue systématique de la littérature. Conclusion : la rééducation précoce en neuroréanimation semble être sûre, avec une faible incidence d’évènements indésirables, et qui n’entrainent aucune conséquence néfaste pour le patient ou sa prise en charge.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEx_Montpellier_UM_Med_2018_Pradalier_Fanny.pdf (8.12 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03211393 , version 1 (28-04-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03211393 , version 1

Cite

Fanny Pradalier. Sécurité de la rééducation précoce en neuro-réanimation : jusqu'où peut-on aller ? Revue systématique de la littérature et méta-analyse des évènements indésirables. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-03211393⟩
60 View
148 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More