Le bloc plantaire : anesthésie locorégionale innovante pour la chirurgie ambulatoire de l'hallux valgus - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Plantar block: innovative locoregional anesthesia for the hallux valgus ambulatory surgery

Le bloc plantaire : anesthésie locorégionale innovante pour la chirurgie ambulatoire de l'hallux valgus

Abstract

Introduction : Cette étude anatomique et clinique visait à évaluer les bénéfices du bloc plantaire en terme de déambulation précoce et d’analgésie optimale pour les chirurgies ambulatoires de l’hallux valgus. Avec l’essor des programmes de RAAC et de la chirurgie ambulatoire, les blocs nerveux périphériques ciblant les nerfs terminaux exclusivement sensitifs semblent intéressants. Méthodes : L’objectif de l’étude anatomique était de définir un volume d’AL à injecter dans le compartiment plantaire afin d’éviter une diffusion rétrograde dans le canal tarsien, qui entraverait la déambulation précoce par anesthésie du rameau calcanéen et donc du talon. L’objectif principal de l’étude clinique était de montrer que le bloc plantaire (BP) permettait une reprise précoce de la marche sans aide. L’objectif secondaire était de montrer qu’il permettait une analgésie prolongée et de qualité sur les 48 premières heures postopératoire. Après accord du comité d’éthique, les données issues du dossier médical informatisé concernant 30 patients opérés d’un hallux valgus unilatéral sous ALR au CHU de Montpellier ont été recueillies. Tous les patients bénéficiaient d’un bloc sciatique poplité (BSP) à la Mépivacaïne 1% suivi d’un bloc plantaire et infiltration des nerfs fibulaires profond et superficiel à la Ropivacaïne 0,5% avec ajout de Déxaméthasone. Résultats/Discussion : Du 2 janvier au 14 mars 2019, 30 patients majeurs, consentants, sous ALR, avec des conditions d’ambulatoire validées ont été inclus. La déambulation sans aide était acquise pour 26 patients sur 30 à la sortie de l’UCAA, la marche était possible après 7,20 heures en médiane [5,75-7,63], correspondant à la levée du BSP. La durée du bloc plantaire était en médiane de 17,32 heures [10,51-21,58]. Le délai avant la première douleur ressentie par les patients était de 19,04 heures [11,15-23,45]. Seulement 11 patients avaient recours aux antalgiques secours au domicile, aucun ne consommait des morphiniques. Aucune complication anesthésique ou chirurgicale n’était relevée et 26 patients sur 30 étaient entièrement satisfaits de leur prise en charge. Conclusion : Cette étude cadavérique et cette série de cas montrent que le bloc plantaire est une technique d’ALR innovante permettant une déambulation précoce sans aide et une analgésie optimale et de longue durée. Ce nouveau bloc locorégional pourrait avoir une utilité dans les chirurgies ambulatoires de l’hallux valgus.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEse__Gasc_Audrey1.pdf (46.29 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03216180 , version 1 (05-01-2022)

Identifiers

Cite

Véronique Gasc. Le bloc plantaire : anesthésie locorégionale innovante pour la chirurgie ambulatoire de l'hallux valgus. Chirurgie. 2019. ⟨dumas-03216180⟩
69 View
3 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More