Cancer du sein chez la femme : étude observationnelle prospective des déterminants du maintien de l’activité physique au long cours à travers le dispositif régional IMAPAC (Initier et Maintenir une Activité Physique Adaptée avec un Cancer) - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Breast cancer in women: prospective observational study of long term physical activity maintenance determinants through the IMAPAC (Initiate and Maintain an Adapted Physical Activity with a Cancer) regional intervention

Cancer du sein chez la femme : étude observationnelle prospective des déterminants du maintien de l’activité physique au long cours à travers le dispositif régional IMAPAC (Initier et Maintenir une Activité Physique Adaptée avec un Cancer)

Abstract

Purpose: Short and long-term physical and psychological benefits of physical activity (PA) are well known for breast cancer survivors (BCSs). PA maintenance remains insufficiently understood and needs longitudinal studies assessing its determinants. Methods : The OncoNormandie regional network setted a PA intervention in 2013, consisting in 2 PA sessions of one hour during 3 months through the IMAPAC plan working with clubs and sports associations of the region. A total of 128 BCSs for less than 3 years were included in the study after completing three PA questionnaires at baseline, 3 months and at one year follow-up. Results : Perceived intensity of PA at 3 months (OR= 4,250; p= 0,0362), baseline BMI (OR= 1,099; p= 0,0247) and study level (OR= 1,717; p= 0,0426) appear as determinants of PA maintenance at one year follow-up. Perceived intensity of PA also determines weekly duration of PA independently at one year follow-up. Conclusion: Perceived intensity, at least as moderate, appears in our study as a crucial determinant of PA maintenance. A 3 months supervised PA as the IMAPAC plan allows to reach a PA sufficient intensity to engage a regular PA which remains long-term maintained. Further research is needed to confirm these results.
Introduction : l’activité physique dans le cadre du cancer du sein a montré de nombreux bénéfices à court et long terme. Le maintien d’une activité physique régulière est encore insuffisamment compris et nécessite des études longitudinales recherchant les déterminants du maintien d’activité physique. Matériel et méthode : le réseau régional OncoNormandie a mis en place une intervention d’activité physique depuis 2013, de 2 séances d’une heure d’AP pendant 3 mois à travers le dispositif IMAPAC regroupant clubs et associations sportives du territoire bas-normand puis sur l’ensemble du territoire normand. Un total de 128 patientes atteintes d’un cancer du sein depuis moins de 3 ans ont été incluses dans l’étude après avoir répondu à trois questionnaires d’activité physique au début (T0), à la fin (à 3 mois) de l’intervention (T3) et à 1 an (T12). Résultats : l’intensité perçue d’activité physique à T3 (OR= 4,250; p= 0,0362), l’IMC (OR= 1,099; p= 0,0247) et le niveau d’études (OR= 1,717; p= 0,0426) apparaissent comme déterminants du maintien de l'activité physique à T12. L’intensité perçue à T3 est également déterminante de la durée hebdomadaire d’activité physique à 1 an, de manière indépendante. Conclusion : l’intensité perçue d’une activité physique, comme au moins modérée, apparaît dans notre étude comme déterminant clé dans le maintien d’une activité physique régulière. Une AP supervisée de 3 mois comme le dispositif IMAPAC permet ainsi d’atteindre une intensité suffisante pour s’engager dans une pratique d’AP régulière à long terme. Des recherches sont nécessaires pour confirmer ces résultats.
Fichier principal
Vignette du fichier
QUERE JB.pdf (3.35 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03217973 , version 1 (05-05-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03217973 , version 1

Cite

Jean-Baptiste Quéré. Cancer du sein chez la femme : étude observationnelle prospective des déterminants du maintien de l’activité physique au long cours à travers le dispositif régional IMAPAC (Initier et Maintenir une Activité Physique Adaptée avec un Cancer). Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03217973⟩
44 View
46 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More