L’activité physique et le cancer du sein - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

L’activité physique et le cancer du sein

Abstract

Objectives : Cancer care has continued to evolve in recent years. Physical activity over the years has proven its beneficial effects and is now becoming a secondary care principle in cancer care. Thus we have lately seen the appearance of physical activity adapted by qualified sports professionals on the abilities and possibilities of patients according to their pathology. However, in spite of the proven benefits of physical activity on cancer, we still observe a large number of patients who do not practise it either after or during their treatment. The main objective of the study is to try to change the way of thinking of health professionals but also of the general population. The aim is to inform them that a breast cancer patient can engage in physical activity during and after treatment and that it will be of great benefit to her. Material and method : Descriptive study among 113 health professionals including general practitioners, gynaecologists, oncologists and nurses in the Ile-de-France region through an online questionnaire. Results : 100% of the questionnaires were usable. It turned out that out of all the health professionals, only 69% had knowledge about the benefits of physical activity on breast cancer. However, 84.9% of the professionals reported talking to their patients about physical activity to some extent (all the time, often or sometimes). The majority of health care professionals advocate physical activity to their patients to improve physical conditions such as fatigue. However, the main reason given is to improve the psychological state of their patients. The study found an increase in the percentage of patients involved in a physical activity when health professionals provided the necessary information to them. Conclusion : Despite the progress observed in the study, the percentage of breast cancer patients who are physically active remains low. This may be due to a lack of information from health professionals but also from patients.
Objectifs : Les soins des cancers n’ont cessé d’évoluer ces dernières années. L’activité physique au fils des années a prouvé ses effets bénéfiques et devient aujourd’hui un principe de soin secondaire dans la prise en charge des cancers. Ainsi, on voit apparaitre ces dernières années l’activité physique adaptée avec des professionnels du sport qualifiés sur les capacités et possibilités des patients selon leur pathologie. Cependant, malgré les bienfaits prouvés de l’activité physique sur les cancers, on observe encore un grand nombre de patients ne la pratiquant ni pendant, ni après leur traitement. L’objectif principal de l’étude est d’essayer de faire évoluer le mode de pensée des professionnels de santé mais aussi de la population générale. Il s’agit de les informer qu’une patiente atteinte du cancer du sein peut effectuer une activité physique pendant et après son traitement et qu’elle lui sera d’un grand bénéfice. Matériel et méthode : Étude descriptive auprès de 113 professionnels de santé comprenant médecins généralistes, gynécologues, oncologues et infirmiers en Île-de-France par l’intermédiaire d’un questionnaire réalisé en ligne. Résultats : 100% des questionnaires étaient exploitables. Il s’est avéré que sur la totalité des professionnels de santé interrogés, seuls 69% avaient des connaissances concernant les bienfaits de l’activité physique sur le cancer du sein. Cependant, 84,9% des professionnels ont déclaré aborder le thème de l’activité physique avec leurs patientes dans une certaine mesure (tout le temps, souvent ou très peu). La majorité des professionnels de santé préconise l’activité physique à leurs patientes pour améliorer leur état physique tel que la fatigue. Néanmoins, la raison principale évoquée est l’amélioration de l’état psychologique de leurs patientes. L’étude a permis de démontrer que lorsque les professionnels de santé délivrent des informations sur les bienfaits de l’activité physique, il y a une augmentation du nombre de patientes pratiquant une activité physique. Conclusion : Malgré les progrès observés dans l’étude, le pourcentage de patientes atteintes d’un cancer du sein pratiquant une activité physique reste faible. Cela peut venir d’un manque d’informations de la part des professionnels de santé et donc d’une absence de connaissances des bienfaits chez les patientes.
Fichier principal
Vignette du fichier
DESCHAMPS_Laetitia_2020.pdf (1.07 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03219574 , version 1 (06-05-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03219574 , version 1

Cite

Laëtitia Deschamps. L’activité physique et le cancer du sein. Gynécologie et obstétrique. 2020. ⟨dumas-03219574⟩
123 View
721 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More