Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Effet du décubitus ventral en ventilation spontanée sur l'oxygénation dans l'insuffisance respiratoire aiguë liée au SARS-CoV-2

Résumé : Introduction : le décubitus ventral (DV) vigile est utilisé chez les patients en ventilation spontanée pour la gestion de l’insuffisance respiratoire aiguë secondaire au SARS-CoV-2. Objectifs : amélioration de l’oxygénation et diminution du travail respiratoire pendant le DV. Méthodes : du 1er octobre 2020 au 15 janvier 2021, 18 patients admis pour une pneumonie à SARS-Cov-2 avec une hypoxémie définie par un PaO2 : FiO2 < 300 mmHg sous oxygénothérapie à haut débit nasal ont été inclus dans 4 unités de réanimations à Marseille (France). Ils ont été placés selon une séquence randomisée en schéma croisés en DV et en décubitus dorsal (DD) pendant deux heures entrecoupées d’une période de washout de 2 heures. Nous avons relevé les gazométries artérielles, les données cliniques, la dyspnée et l’inconfort. L’effort inspiratoire a été estimé par les courbes de pressions œsophagiennes (Pes). Le produit pression-temps simplifié et la pression transpulmonaire ont été mesurés. Nous avons aussi enregistré le CO2 expiré et calculé l’espace mort physiologique. Résultats : 17 patients ont été analysés. 1 patient est sorti d’étude avant le début de l’expérience. Le PaO2 : FiO2 médian était de 93 [IQR : 73-126] mmHg à l’inclusion, il était majoré à 208 [IQR : 114-226] mmHg à la fin du DV et avait baissé à 91 [IQR : 64-120] mmHg en fin de DD (p=0,0004). 65% des patients (n=11) ont été classés comme répondeurs dans le groupe DV. La fréquence respiratoire était significativement diminuée en fin de DV en comparaison au DD (respectivement 21 cycles/min [19-22] et 28 cycles/min [20-33], p= 0,0008). Il n’y avait pas de différence significative de PaCO2, d’ETCO2 ni d’espace mort physiologique entre la fin du DD et la fin du DV, de même que sur la valeur du produit pression-temps simplifié, le delta(Δ) de Pes, le delta de pression transpulmonaire dynamique et l’intensité de la dyspnée. Il y a eu une augmentation de l’inconfort de 2[IQR : 1.8-4.0] à 3.1[IQR : 2.5-6.2] p= 0.0232 pendant le DV, sans majoration de la douleur. Conclusion : dans les insuffisances respiratoires aiguës secondaires au SARS-CoV-2, en comparaison au DD, le DV améliore l’oxygénation, réduit la fréquence respiratoire sans modifier le ΔPes, le travail respiratoire, la PaCO2 et l’espace mort.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03235113
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Tuesday, May 25, 2021 - 4:21:25 PM
Last modification on : Tuesday, June 1, 2021 - 3:21:15 AM

File

THESE FERDANI 12-05-2021.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03235113, version 1

Collections

Citation

Anne Ferdani. Effet du décubitus ventral en ventilation spontanée sur l'oxygénation dans l'insuffisance respiratoire aiguë liée au SARS-CoV-2. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03235113⟩

Share

Metrics

Record views

21

Files downloads

5