Dynamisme (en termes d’activité médicale) des investissements publics immobiliers pluridisciplinaires, en soins primaires, des zones déficitaires d’Ille-et-Vilaine - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Dynamism (in terms of medical activity) of multidisciplinary public real estate investments, in primary care, in the deficit areas of Ille-et-Vilaine

Dynamisme (en termes d’activité médicale) des investissements publics immobiliers pluridisciplinaires, en soins primaires, des zones déficitaires d’Ille-et-Vilaine

Abstract

Background : In the current context of medical desertification, especially in rural areas, multidisciplinary grouping is playing an increasingly important role in the practice of liberal health professionals. Likewise, local communities are getting involved in this issue by investing in real estate projects intended to accommodate primary care teams. Aim : Exploratory study seeking to assess the dynamism of real estate constructions established at the initiative of local communities between November 2005 and December 2016 in priority areas of Ille-et-Vilaine, intended for primary care teams. This assessment is carried out at least 2 years after their inauguration, through the presence and activity of general practitioners present in these premises. This in order to determine in a pragmatic way the effectiveness of this type of territorial action in the ambient problem of reduced access to primary care in under-endowed areas. Methodology : After a systematic inventory of the structures to be included, information was obtained from their local authority, the doctors installed there and the Rennes 1 medical school. The primary endpoint chosen was the medical occupancy rate of the structures. The secondary endpoint chosen was the total number of procedures reimbursed in 2018 for doctors installed in these structures.Results : 87 municipalities were contacted; 9 structures were included. These structures have been described. The median medical occupancy rate was 50%. The activity could vary between 1664 and 13,057 annual acts with a median of 6,584 annual acts. 2 analysis groups were carried out: structures having reached 100% or more of the medical occupancy rate versus those not filled. Conclusion : More questions than answers resurface in the light of these results. The low power of the study and the questionable relevance of the endpoint attend for the greatest caution in interpreting the data. Nevertheless, the study opens up the possibility of continuing research in many areas concerning this new subject which has not yet been explored in the literature.
Contexte : Dans le contexte actuel de désertification médicale, notamment en zone rurale, le regroupement pluri disciplinaire prend une place de plus en plus importante dans le mode d’exercice des professionnels de santé libéraux. De même, les collectivité locales s’impliquent dans cette problématique en investissant des projet immobiliers destinés à accueillir des équipes de soins primaires. Objectif : Étude exploratoire cherchant à évaluer le dynamisme des constructions immobilières établies à l’initiative des collectivités locales entre Novembre 2005 et Décembre 2016 dans les zones prioritaires d’Ille-et-Vilaine, à destination d’équipes de soins primaires. Cette évaluation est réalisée au moins 2 ans après leur inauguration, au travers de la présence et de l’activité des médecins généralistes dans ces locaux. Ceci afin de déterminer d’une manière pragmatique l’efficacité de ce type d’action territoriale dans la problématique ambiante d’accès réduit aux soins primaires en zones sous dotées. Méthodologie : Après recensement systématique des structures à inclure, des informations ont été obtenues auprès de leur collectivité locale, des médecins y étant installés et de la faculté de médecine de Rennes 1. Le critère de jugement principal choisi était le taux d’occupation médical des structures. Le critère de jugement secondaire choisi était le nombre total d’actes remboursés sur l’année 2018 des médecins installés dans ces structures. Résultats : 87 communes ont été contactées, 9 structures ont été incluses. Ces structures ont été décrites. La médiane du taux d’occupation médical était de 50%. L’activité pouvait varier entre 1664 et 13057 actes annuels avec une médiane à 6584 actes annuels. 2 groupes d’analyse ont été effectués afin d’envisager une analyse croisée : les structures ayant atteint 100% ou plus du taux d’occupation médical versus celles non remplies. Conclusion : Plus de questionnements que de réponses resurgissent à la lueur de ces résultats. La faible puissance de l’étude et la pertinence discutable des critères de jugements invitant à la plus grande prudence dans l’interprétation des données. Néanmoins, l’étude ouvre la possibilité de poursuivre les recherches dans de nombreux axes concernant ce sujet encore peu exploré dans la littérature.
Fichier principal
Vignette du fichier
MICHELAntoine.pdf (1.14 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03243041 , version 1 (31-05-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03243041 , version 1

Cite

Antoine Michel. Dynamisme (en termes d’activité médicale) des investissements publics immobiliers pluridisciplinaires, en soins primaires, des zones déficitaires d’Ille-et-Vilaine. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03243041⟩
51 View
18 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More