Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Adénome pléomorphe de la glande parotide : corrélation histopathologique et paramètres IRM

Résumé : Objectif : la problématique principale de l’adénome pléomorphe parotidien est le risque de récidive, plus élevé lorsqu’il s’agit du sous-type hypo cellulaire par rapport aux sous-types classique et hyper cellulaire. Le but de cette étude était de déterminer s’il est possible de caractériser le sous-type histologique d’un adénome pléomorphe sur les séquences de diffusion et de perfusion à l’IRM préopératoire. Matériel et méthodes : 97 patients opérés d’un adénome pléomorphe de la parotide entre 2010 et 2020 ont été inclus rétrospectivement. Une relecture des lames histologiques a été réalisée pour classer les tumeurs en trois sous-types histologiques : hypo cellulaire, classique, hyper cellulaire. Les proportions de pseudopodes, de nodules satellites, de capsule incomplète, l’épaisseur capsulaire et la vascularisation étaient également évaluées. Les paramètres de diffusion et de perfusion ont été obtenus en sélectionnant pour chacune des tumeurs une région d’intérêt (ROI) à l’aide du logiciel Olea Sphere®. Puis des analyses univariée et multivariée ont été conduites pour étudier la corrélation entre ces paramètres et l’histologie. Résultats : les tumeurs hypo cellulaires présentaient significativement plus de pseudopodes, de nodules satellites, de zones de capsules incomplètes, une capsule plus fine et étaient moins vascularisées que les deux autres sous-types de tumeurs (p<0.01). Le sous-type hypo cellulaire présentait des valeurs de coefficient apparent de diffusion (ADC) supérieures aux deux autres sous-types : respectivement 2.13, 1.82 et 1.61×10−3 mm2/s pour le sous-type hypo cellulaire, classique et hyper cellulaire (p<0.001). Les paramètres de perfusion Kep, Ktransmax et SER étaient significativement différents entre les trois sous-types, avec des valeurs plus basses pour les tumeurs hypo cellulaires (p<0.05). L’analyse multivariée montrait par un algorithme décisionnel qu’un ADCmin > 1.61×10−3 mm2/s évoquait un adénome pléomorphe hypo cellulaire dans 80% des cas, et qu’un ADCmin ≤ 1.61×10−3 mm2/s associé à un Washoutmean ≤ 0.4/min permettait d’exclure une tumeur hypo cellulaire dans 95% des cas, avec une sensibilité, une spécificité et une valeur prédictive négative de 82, 83 et 88% (p<0.001). Conclusion : le sous-type histologique d’un adénome pléomorphe peut être évoqué en préopératoire à l’aide des valeurs d’ADC et des paramètres de perfusion Kep, Ktransmax, SER et Washoutmean. Ceci constitue une aide au diagnostic et à l’élaboration du projet chirurgical, le diagnostic de certitude étant posé par la lecture anatomopathologie de la pièce d’exérèse.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03244774
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Tuesday, June 1, 2021 - 1:54:57 PM
Last modification on : Tuesday, June 8, 2021 - 3:24:23 AM

File

THESE MONESTIER L. 28-05-21.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03244774, version 1

Collections

Citation

Laura Monestier. Adénome pléomorphe de la glande parotide : corrélation histopathologique et paramètres IRM. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03244774⟩

Share

Metrics

Record views

16

Files downloads

3