Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Epidemiology and prognosis of intensive care unit acquired blood stream infection in French Guiana

Abstract : INTRODUCTION : Les infections sanguines en réanimation (ISR) sont fréquentes et associées à des taux de morbidité et de mortalité élevés. L'objectif de notre étude était de décrire l’épidémiologie et le pronostic des ISR dans notre service (centre Hospitalier de Cayenne). Les objectifs secondaires étaient de chercher des facteurs associés aux ISR causés par une entérobactérie sécrétrice de BLSE (E BLSE), l’impact du portage des E BLSE sur l’incidence des ISR à E BLSE, et les facteurs associés à une mortalité à 28 jours. MÉTHODES : Nous avons étudié rétrospectivement les ISR dans le service de réanimation de Cayenne, pendant une période de 78 mois (janvier 2013 à juin 2019). Nous avons évalué la survie à 28 jours à compter du diagnostic de la BAR. RÉSULTATS : Une ISR a été diagnostiquée chez 9,5% des patients hospitalisés pendant la période de l'étude. La densité d'incidence était de 10,3 ISR / 1000 jours d'hospitalisation. Le délai médian avant la première ISR était de 9 jours. La ISR était primitive dans 44% des cas et secondaire à une pneumonie acquise sous ventilation mécanique dans 25% des cas. Un seul microorganisme a été isolé dans 82,1% des cas et deux dans 17,9% des cas. Les principaux microorganismes isolés étaient des Enterobacteries chez 67,7% des patients. Elles étaient productrices de BLSE (EP-BLSE) dans 27,6% des cas. L’antibiothérapie initiale était appropriée dans 65,1% des cas. Les facteurs indépendants associés à des EP-BLSE en tant que micro-organisme causal des ISR étaient un antécédent de portage d'une EP-BLSE avant le diagnostic de la ISR (OR: 7,273; IC 95%: 2,876-18,392; p <0,000) et une exposition antérieure aux fluoroquinolones (OR: 4.327; IC 95%: 1,120-16,728; p = 0,034). La sensibilité du portage d'une EP-BLSE à prédire une EP-BLSE comme microorganisme responsable de la ISR était de 64,9% et sa spécificité était de 81,2%. La mortalité à 28 jours était de 20,6% dans la population générale. Chez les patients colonisés à EP-BLSE, elle était de 19,4% en cas de ISR causée par une EP-BLSE et de 14,1% en cas de ISR non causée par une EP-BLSE (p = ns). La durée médiane de séjour en réanimation était de 26 jours (15 - 49). Elle était de 35 jours (20-61) chez les patients porteurs d'EP-BLSE, 38 jours (20-60) chez les porteurs d'EP-BLSE avec une ISR causée par EP-BLSE vs 35 jours (21-64) chez les porteurs d'EP-BLSE avec une ISR non causée par EP-BLSE (p = ns). En analyse multivariée, les facteurs indépendants liés à la mortalité à J28 étaient la catégorie traumatique à l'admission (OR: 0.346; CI95%: 0.134-0.894; p=0.028) et le choc septique le jour de l'ISR (OR: 3.317; CI95%: 1.561-7.050; p=0.002). CONCLUSIONS : Les BAR compliquent 9,5% des admissions en réanimation et sont associées à 25% de mortalité. Les facteurs indépendants associés à la mortalité à J28 étaient la catégorie non traumatique à l'admission et le choc septique le jour de l’ISR.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03244923
Contributor : Pointe À Pitre Bhu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, June 1, 2021 - 2:51:34 PM
Last modification on : Sunday, January 9, 2022 - 3:29:27 AM

File

ThEse__Roy_Michaela.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03244923, version 1

Collections

Citation

Michaela Roy. Epidemiology and prognosis of intensive care unit acquired blood stream infection in French Guiana. Surgery. 2019. ⟨dumas-03244923⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles