Pertinence des examens immuno-hématologiques pré-opératoires systématiques en chirurgie orthopédique programmée, arthroplastique et du rachis, au CHU de Rennes - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Relevance of pre-operative immuno-hematological tests systematically requested before an arthroplastic or spine surgery at Rennes University Hospital

Pertinence des examens immuno-hématologiques pré-opératoires systématiques en chirurgie orthopédique programmée, arthroplastique et du rachis, au CHU de Rennes

Abstract

Background: Thanks to advances in surgery and anesthesia, the rate of blood transfusion in orthopedic surgery has been falling for several decades. We aimed to assess the current relevance of the preoperative immunohematological blood tests systematically requested at the Rennes University Hospital before an arthroplastic or spine surgery Methods : After CERAR approval, patients who underwent elective arthroplastic or spine orthopedic surgery in 2019 were retrospectively included. The primary endpoint was the transfusion rate during the hospital stay. Secondary outcomes were the rate of urgent and unpredictable transfusion and the rate of redundant blood tests. Results : Over the period, 843 patients aged of 66 +/- 14 years old were included. Before surgery, 16% of them were anemic. 10% of the patients received blood transfusion during their hospital stay. In multivariate analysis, age (OR 1.025 [1.003; 1.048] p 0.023) and preoperative hemoglobinemia (OR 0.41 [0.34; 0.51] p <0.0001) were significantly associated with transfusion. Blood transfusion rate was low (<1%) for outpatient total hip arthroplasty, unicompartmental knee arthroplasty, total shoulder arthroplasty (and revision), one-level herniated disc surgery with posterior approach, one or two level lumbar interbody posterior spine fusion, anterior cervical spine surgery, coccygectomy and anterior or lateral lumbar spine interbody fusion. Urgent and unpredictable blood transfusion rate (defined by a transfusion given on day of surgery or later with documented urgency criteria, for the patients who were not anemic before surgery) was low (<1%) for all the hip, knee and shoulder primary arthroplasties. Finally, 40% of patients had at least one unjustified redundant immunohematologic test. Conclusion : Our results show that it is possible to no longer perform systematic immuno-hematological tests for some orthopedic surgical procedures once considered to be at high risk of bleeding but now at low risk. Redundant exams are common and should be avoided.
Objectif : Grâce aux progrès de la chirurgie et de l’anesthésie, le risque transfusionnel en chirurgie orthopédique a baissé depuis plusieurs décennies. L’objectif de cette étude était d’évaluer la pertinence actuelle des examens immuno-hématologiques (EIH) pré-opératoires systématiquement demandés au CHU de Rennes avant une chirurgie arthroplastique ou du rachis. Matériels et Méthodes : Après accord du CERAR, les patients opérés en 2019 d’une chirurgie orthopédique programmée arthroplastique ou du rachis ont été inclus rétrospectivement. Le critère de jugement principal était le taux de transfusion au cours du séjour. Les critères de jugement secondaires étaient le taux de transfusion urgente et imprévisible ainsi que le taux d’examens redondants. Résultats : Sur la période, 843 patients d’âge moyen 66+/-14ans ont été inclus. En pré-opératoire, 16% des patients étaient anémiés. 10% des patients inclus ont été transfusé au cours du séjour. En analyse multi-variée, l’âge (OR 1,025 [1,003 ;1,048] p 0.023) et l’hémoglobinémie préopératoire (OR 0,41 [0,34 ;0,51] p<0.0001) étaient significativement associés à la transfusion. Le taux de transfusion était faible (<1%) pour la prothèse totale de hanche réalisée en ambulatoire, la prothèse unicompartimentale de genou, la prothèse totale d’épaule (et reprise), la hernie discale sur un étage par voie postérieure, l’arthrodèse du rachis sur un ou deux étages par voie postérieure, la chirurgie du rachis cervical par voie antérieure, la coccygectomie et la chirurgie du rachis lombaire par voie antérieure ou latérale. Le taux de transfusion urgente et imprévisible (définie par une transfusion le jour de la chirurgie ou audelà avec critère d’urgence documenté, chez un patient non anémié en pré-opératoire) était faible (<1%) pour l’ensemble de la chirurgie arthroplastique primaire de hanche, genou et épaule. Au final, 40% des patients ont eu au moins un examen immuno-hématologique redondant injustifié. Conclusion : Il est possible de ne plus réaliser d’EIH systématiques pour certaines interventions de chirurgie orthopédique autrefois réputées à haut risque hémorragique mais aujourd’hui à faible risque. Les examens redondants sont fréquents et doivent être évités.
Fichier principal
Vignette du fichier
ALLOGuillaume.pdf (17.83 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03245241 , version 1 (01-06-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03245241 , version 1

Cite

Guillaume Allo. Pertinence des examens immuno-hématologiques pré-opératoires systématiques en chirurgie orthopédique programmée, arthroplastique et du rachis, au CHU de Rennes. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03245241⟩
13 View
2 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More