Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Retard de croissance intra-utérin sélectif des grossesses gémellaires monochoriales biamniotiques : quel pronostic néonatal?

Résumé : Objectif : il existe peu de données concernant le pronostic néonatal de nouveau-nés issus de grossesses gémellaires monochoriales (MCBA) compliquées d’un retard de croissance intra-utérin sélectif (sRCIU). Cette étude compare la morbi-mortalité néonatale de nouveaux nés issus de grossesses MCBA atteints d’un sRCIU avec ceux issus de grossesse de singleton souffrant d’un retard de croissance intra-utérin (RCIU). Méthodes : nous avons mené une étude de cohorte rétrospective sur des patientes prises en charge au centre de diagnostic prénatal de l’Hôpital Nord à Marseille entre 2012 et 2019. Les grossesses gémellaires MCBA compliquées d’un sRCIU (groupe sRCIU) ont été comparées aux grossesses de singletons souffrant d’un RCIU (groupe RCIU). Le critère de jugement principal était la différence entre les deux groupes en termes de morbi-mortalité néonatale. Nous avons défini un critère de morbidité néonatale comprenant la survenue d’un ou plusieurs des éléments suivants : (i) hémorragie intraventriculaire (HIV) de grade 3-4, (ii) leucomalacie kystique périventriculaire de stade II ou III (LCPV), (iii) entérocolite nécrosante (ENC) de stade 3 ou plus et (iv) dysplasie broncho-pulmonaire (DBP) grave, définie comme nécessitant de l'oxygène pendant au moins 28 jours en plus du besoin d'oxygène à 30 % ou plus et/ou d'une assistance respiratoire mécanique ou d'une pression positive continue sur les voies respiratoires à 36 semaines d’aménorrhée. Nous avons défini le critère composite de gravité comprenant la survenue d’une morbidité néonatale et/ou d’un décès néonatal. Résultats : 251 patientes ont été incluses dans l’analyse : 67 dans le groupe sRCIU et 184 dans le groupe RCIU. Les deux groupes étaient comparables sur l’âge gestationnel et le poids à la naissance (p > 0,05). La morbi-mortalité néonatale représentée par le critère de jugement principal composite n’était pas différente entre le groupe sRCIU et le groupe RCIU (20,9% vs. 25,0% respectivement, p = 0,500). Une analyse multivariée prenant en compte des facteurs pouvant influencer l’état néonatal n’a montré aucune différence significative entre les deux groupes sur aucun des critères de morbidité néonatale ni sur le critère de jugement composite de morbi-mortalité (ORajusté = 0,946 (IC 95% = 0,317 – 2,827) ; p = 0,921). Conclusions : en dépit de mécanismes physiopathologiques supposément différents, les nouveau-nés issus de grossesses MCBA compliquées d’un sRCIU et ceux issus de grossesses de singletons souffrant d’un RCIU semblent avoir une morbi-mortalité néonatale identique.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03251417
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, June 7, 2021 - 9:53:33 AM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 10:35:21 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 8, 2021 - 6:11:02 PM

File

Manuscrit final pre^t a` impri...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03251417, version 1

Collections

Citation

Letizia Gremillet. Retard de croissance intra-utérin sélectif des grossesses gémellaires monochoriales biamniotiques : quel pronostic néonatal?. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03251417⟩

Share

Metrics

Record views

34

Files downloads

113