Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Activité physique et burnout chez les internes de Rouen : étude quantitative d'octobre à novembre 2020

Résumé : Les internes sont particulièrement touchés par le burnout. Les bienfaits de l’activité physique sur la santé mentale sont incontestables. Cependant cela n’a jamais été étudié chez les internes français. L’objectif principal de notre étude était d’évaluer la pratique d’activité physique et la prévalence du burnout chez les internes de Rouen afin d’établir un lien entre ces deux entités.
MATÉRIEL ET MÉTHODE :
Il s’agit d’une étude descriptive observationnelle de type transversale, s’intéressant aux internes de Rouen. Le recueil par un questionnaire informatisé a été diffusé par mail et par les réseaux sociaux. Il regroupait les données sociodémographiques, les conditions d’exercice professionnel et estimait la santé mentale globale des internes. L’IPAQ évaluait l’intensité de leur pratique d’activité physique et le MBI le niveau de burnout. Les analyses statistiques ont fait appel au test de Kruskal Wallis et au test de Fisher.
RÉSULTATS :
Du 1er octobre au 15 novembre 2020, 302 internes ont répondu à notre étude, et 214 questionnaires ont été exploités. 41,6% présentaient une dépersonnalisation élevée, 26,2 % un épuisement émotionnel élevé et 14,6 % un accomplissement personnel faible. 55,6 % des internes avaient un score élevé dans au moins une des dimensions du burnout et 6 % dans les 3 dimensions. Les hommes, les internes ayant un IMC > 25 ou ceux ayant des enfants à charge étaient plus à risque de dépersonnalisation. 50,5 % respectait les recommandations de l’OMS. Les principaux freins à la pratique étaient le manque de temps et de motivation. Les internes de sexe féminin, ainsi que les internes ayant présenté des idées suicidaires, sont ceux qui pratiquaient le moins d’activité physique. L’analyse multivariée a montré que l’épuisement émotionnel était significativement moins présent chez les internes respectant les recommandations d’activité physique.
CONCLUSION :
Cette étude révèle un taux important de burnout chez les internes rouennais. La pratique d’une activité physique régulière est un moyen efficace dans sa prévention. C'est pourquoi, une étude interventionnelle serait intéressante, afin de déterminer la fréquence, l’intensité ainsi que le type d’activité physique nécessaire.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03253894
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, June 8, 2021 - 2:59:48 PM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 4:16:23 PM
Long-term archiving on: : Thursday, September 9, 2021 - 7:38:13 PM

File

Thèse Ferré Gregoris-1.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03253894, version 1

Citation

Flore Ferré, Coralie Grégoris. Activité physique et burnout chez les internes de Rouen : étude quantitative d'octobre à novembre 2020. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03253894⟩

Share

Metrics

Record views

130

Files downloads

109