La pratique des sages-femmes concernant les mutilations sexuelles féminines en salle de naissances : Évaluation des connaissances, des pratiques et des besoins professionnels dans quatre structures de soins - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Midwifery practice regarding female genital mutilation in the birth room

La pratique des sages-femmes concernant les mutilations sexuelles féminines en salle de naissances : Évaluation des connaissances, des pratiques et des besoins professionnels dans quatre structures de soins

Abstract

Introduction / Objectives The female genital mutilations are responsible for many pathologies, including obstetric ones. In the birth room, midwives are directly confronted with this problem. The objective of this study was therefore to identify the state of knowledge, practices and needs of midwives based on their experiences and pre-established training. Methods A descriptive study questioning midwives, divided into 4 different care facilities in the Ile-de-France area, was conducted between October and December 2018 Results A high rate of excised patients treated in the hospital structure increased the knowledge of midwives on MGF as opposed to a training (p = 0.013). Advanced age and experience also yielded significant results. Only trained midwives cared for infibulated patients (p = 0.0007) although 60% of other practitioners would like to do same. Conclusion Midwives play a central role in caring for circumcised women. It is essential that they are better trained to diagnose and thus be able to better inform these patients.
Introduction et objectifs Les mutilations sexuelles féminines (MSF) sont responsables de nombreuses pathologies, notamment obstétricales, auxquelles sont confrontées directement les sages-femmes en salle de naissances. L’objectif de cette étude était donc d’identifier l’état des connaissances, des pratiques et des besoins des sages-femmes selon leurs expériences et leurs formations. Matériel et méthodes Une étude descriptive questionnant des sages-femmes, réparties dans 4 structures de soins différentes en Île-de-France, a été réalisée d’octobre à décembre 2018. Résultats Un fort taux de patiente excisée traitées dans la structure hospitalière augmentait la connaissance des sages-femmes sur les MSF, ce qui n’était pas le cas d’une formation (p = 0,013). L’âge et l’expérience avancés donnaient également des résultats significatifs. Seules les sages-femmes ayant eu une formation spécifique prenaient en charge les patientes infibulées (p = 0,0007) bien que 60% des autres praticiens auraient souhaité le faire. Conclusion Les sages-femmes ont un rôle central dans la prise en charge des femmes excisées. Il est indispensable qu’elles soient mieux formées pour diagnostiquer et ainsi pouvoir informer et prendre en charge au mieux ces patientes.
Fichier principal
Vignette du fichier
LACOMBE_Diane_2019.pdf (1.37 Mo) Télécharger le fichier
image.png (5.2 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03256033 , version 1 (10-06-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03256033 , version 1

Cite

Diane Lacombe. La pratique des sages-femmes concernant les mutilations sexuelles féminines en salle de naissances : Évaluation des connaissances, des pratiques et des besoins professionnels dans quatre structures de soins. Gynécologie et obstétrique. 2019. ⟨dumas-03256033⟩
75 View
245 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More