Évaluation du risque de récidives de luxation antérieure de l’épaule chez le sportif après chirurgie pour instabilité de l’épaule - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Evaluation of the risk of recurrence of anterior shoulder dislocation in athlethes after surgerie for shoulder instability

Évaluation du risque de récidives de luxation antérieure de l’épaule chez le sportif après chirurgie pour instabilité de l’épaule

Abstract

Objectives: the main objective was to evaluate the risk of recurrence of anterior shoulder dislocation with athletes who underwent surgery for shoulder instability (coracoid bone block vs. capsulorrhaphy). The second objective was to compare the SIRSI score (psychological score estimating the ability to return to sport after shoulder pathology) according to the presence or absence of a recurrence of anterior shoulder dislocation following surgery. Material/Method: Monocentric retrospective study from 2012 to 2018 including competitive athletes or those practicing a sport profession who underwent surgery by coracoid bone block or capsulorrhaphy for shoulder instability and who benefited from a rehabilitation stay at the CERS for their shoulder pathology. The information was collected from a computerized database of the patient file including surgical, medical and sports data. Results: With an average 37 month delay of the response to the questionnaires, 171 patients met the inclusion criteria. 145 patients had undergone coracoid bone block surgery and 26 patients had undergone capsulorrhaphy. We found a significant difference (p=0.014) in the risk of recurrence according to the type of procedure; 6 patients (4.14%) in the coracoid bone block group had a recurrence compared with 5 (19.23%) in the capsulorrhaphy group. The SIRSI score was significantly lower (p=0.001) in patients who had a recurrence (33%) compared to those who did not (75%). Conclusion: The risk of recurrence of anterior shoulder dislocation in athletes is greater for capsulorrhaphy surgery than for coracoid bone block surgery. The SIRSI score is lower if the athlete suffers a recurrence following surgery, indicating a psychological fragility in his capacity to return to sport.
Objectifs : l’objectif principal était d’évaluer le risque de récidive de luxation antérieure de l’épaule chez des sportifs ayant subi une intervention chirurgicale pour instabilités de l’épaule (Butée coracoïdienne Vs Capsulorraphie). Le 2ème objectif était la comparaison du score SIRSI (score psychologique estimant la capacité de retour au sport après pathologie de l’épaule) en fonction de la présence ou non d’une récidive de luxation antérieure de l’épaule dans les suites de l’intervention. Matériel/Méthode : étude rétrospective monocentrique de 2012 à 2018 incluant des sportifs compétiteurs ou exerçant un métier du sport ayant subi une intervention chirurgicale par butée coracoïdienne ou capsulorraphie pour instabilité de l’épaule et ayant bénéficié d’un séjour de rééducation au CERS pour leur pathologie de l’épaule. Le recueil des informations a été effectue sur une base de données informatisées du dossier patient incluant les données chirurgicales, médicales et sportives. L’analyse statistique pour la comparaison de variables qualitatives était réalisée par un test de Chi2 ou par un test de Fisher et ce en fonction du nombre d’effectifs. Concernant les variables quantitatives, a été réalisé, soit un test T de Student, soit un test des rangs signee Wilcoxon et ce en fonction de la présence ou pas d’une distribution Gaussienne. Résultats : avec un délai moyen de 37 mois à la réponse aux questionnaires, 171 patients remplissaient les critères d’inclusion. 145 patients avaient été opéré par butée coracoïdienne et 26 patients par capsulorraphie. Nous avons constaté une différence significative (p=0,014) du risque de récidive en fonction du type d’intervention puisque 6 patients (4,14%) du groupe butée coracoïdienne ont présenté une récidive contre 5 (19,23%) dans le groupe capsulorraphie. Le score SIRSI était significativement inferieur (p=0,001) chez les patients ayant subi une récidive (33%) par rapport à ceux n’en ayant pas eu (75%). Conclusion : le risque de récidive de luxation antérieure de l’épaule est plus important pour une intervention chirurgicale par capsulorraphie que lors d’une intervention par butée coracoïdienne chez les sportifs. Le score SIRSI est inférieur si le sportif subit une récidive dans les suites de l’intervention chirurgicale témoignant d’une fragilité psychologique des capacités à reprendre le sport.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_Spe_2021_Hoffmann.pdf (5.1 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03258005 , version 1 (11-06-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03258005 , version 1

Cite

Hoffmann Raoul. Évaluation du risque de récidives de luxation antérieure de l’épaule chez le sportif après chirurgie pour instabilité de l’épaule. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03258005⟩
104 View
156 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More