Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation et stadification du Haze par le module de densitométrie du Pentacam chez une population de myopes ayant été traitée par photokératectomie réfractive sans Mitomycine

Résumé : Objectif : évaluer les modifications de la densitométrie cornéenne à l'aide de la caméra Scheimpflug du Pentacam® chez une population de myopes ayant subi une photokératectomie réfractive sans Mitomycine. Méthode : dans cette étude rétrospective, tous les patients ayant été traités par photokératectomie réfractive sans l’utilisation de Mitomycine ont été consécutivement inclus. Les patients étaient examinés et suivis par le même ophtalmologiste. En pré opératoire, tous les patients avaient un examen complet visant à exclure toutes pathologies cornéennes, ce qui comprenait une étude de la réfraction, un examen en lampe à fente et une topographie cornéenne avec analyse de la densitométrie. Les patients étaient revus à 1 mois, 3 mois et 6 mois après la chirurgie avec le même bilan ophtalmologique afin de dépister l’apparition d’un Haze post opératoire. Le Haze cornéen était alors évalué selon la classification clinique de Fantes (0 à 4+) puis comparé à la densitométrie cornéenne du Pentacam. Résultats : 152 yeux de 78 patients ont été analysés. 23 patients présentaient un Haze à 0,5+, 61 patients un Haze à 1+ et 17 patients un Haze à 2+. En l'absence de Haze, la densitométrie restait stable (p<0,05) avec une densitométrie maximale aux alentours de 24,76+/-2,04 GSU. Lorsqu'il y avait un Haze, la densitométrie augmentait proportionnellement au stade clinique du Haze (p<0,05). En moyenne, les densitométries maximales variaient de 29,13+/-4,38 GSU pour le groupe 0,5+, de 34,2+/-6,86 GSU pour le groupe 1+ et de 56,87+/-10,56 GSU pour le groupe 2+. Par un arbre décisionnel, nous avons observé qu'une densitométrie inférieure à 26 GSU était équivalente à une absence de Haze et ce, avec une sensibilité de 88%. Une densitométrie entre 31 et 49 GSU équivalait à un Haze à 1+ avec une sensibilité de 78%. Et une densitométrie supérieure à 49 GSU équivalait à un Haze à 2+ avec une sensibilité de 82%. Malheureusement, ce modèle n'a pas réussi à établir de valeurs discriminantes pour différencier le groupe 0,5+ des autres groupes 0 et 1+. Conclusion : ainsi, le module de densitométrie du Pentacam semble être un dispositif utile pour le diagnostic et le suivi du Haze cornéen. Il permet une mesure objective, non invasive, plus sensible et sans variation inter ou intra examinateur.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03270766
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, June 25, 2021 - 10:48:54 AM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 10:35:23 PM
Long-term archiving on: : Sunday, September 26, 2021 - 6:55:50 PM

File

THESE DUCAM 21-06-21.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03270766, version 1

Collections

Citation

Victoire Ducam. Évaluation et stadification du Haze par le module de densitométrie du Pentacam chez une population de myopes ayant été traitée par photokératectomie réfractive sans Mitomycine. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03270766⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles