Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Fertilité après embolisation des artères utérines pour la prise en charge des hémorragies du post-partum par atonie utérine

Résumé : Objectif : l'hémorragie du post-partum (HPP) est l'une des principales causes de décès maternel en péripartum dans le monde. Une prise en charge médicale voire radiologique en urgence est obligatoire pour minimiser la morbidité et la mortalité maternelles. Cette étude vise à déterminer les résultats à long terme sur la fertilité après embolisation des artères utérines (EAU) dans les suites d’une HPP dû à une atonie utérine. Matériel et méthodes : dans cette étude rétrospective et bicentrique, nous avons examiné toutes les patientes ayant subi une EAU pour HPP due à une atonie utérine résistante au traitement médical, de janvier 2012 à décembre 2017 à Marseille. Les données sur la grossesse et les caractéristiques des EAU ont été recueillies. Les résultats sur les menstruations, la fertilité et les grossesses ultérieures après EAU ont été collectées en juillet 2020 à partir des dossiers médicaux informatisés et non informatisés des patientes. Une analyse descriptive de l'ensemble de la population, suivie d'une seconde analyse des femmes ayant eu une nouvelle grossesse, ont été réalisées. Résultats : dans cette étude, 114 patientes ont reçu une EAU pour une HPP due à une atonie utérine. Après exclusion de 2 patientes pour hystérectomie d’hémostase et ligature des trompes per-césarienne, 92 femmes ont été incluses avec succès. Le suivi moyen était de 73 ± 22 mois. Il y eu 18 (20 %) patientes qui se sont plaintes de troubles du cycle menstruel depuis l'embolisation, dont 6 (10 %) souffrant de synéchies utérines confirmées par hystéroscopie. Parmi les 53 femmes ayant un désir de grossesse, 46 (87 %) femmes ont déclaré un total de 69 grossesses en fin de suivi. Sur les 44 grossesses avec enfants nés vivants, 18 (41 %) patientes ont eu une HPP récidivante : 6 (14 %) d'entre elles ont nécessité un nouvelle EAU et 2 (5 %) cas de placenta accreta ont été signalés. Conclusion : L'EAU est une technique sûre et reproductible pour contrôler l'HPP. Cette étude suggère que la fertilité ultérieure est conservée après EAU. Mais un taux élevé de récidive d’HPP est observé.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03279821
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, July 6, 2021 - 5:14:17 PM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 10:35:23 PM
Long-term archiving on: : Thursday, October 7, 2021 - 7:08:02 PM

File

Thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03279821, version 1

Collections

Citation

Rosine Ravaud. Fertilité après embolisation des artères utérines pour la prise en charge des hémorragies du post-partum par atonie utérine. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03279821⟩

Share

Metrics

Record views

44

Files downloads

34