HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La réponse inadéquate aux traitements anti-ostéoporotiques est liée à la persistance de la résorption osseuse chez les patients ostéoporotiques

Résumé : Introduction : Plusieurs traitements ont montrés une réduction du risque fracturaire dans l'ostéoporose. Des fractures incidentes peuvent survenir malgré une bonne adhérence au traitement. La réponse inadéquate au traitement est liée à une augmentation des biomarqueur sanguine. Objectif : L'objectif était d'analyser la microarchitecture osseuse et de décrire le profil cellulaire osseux des patients ayant une réponse inédaquate au traitement. Matériels et Méthodes : Nous avons analysé rétrospectivement des biopsies osseuses de patients ostéoporotiques pour lesquels des fractures majeures sont survenues malgré la prise d'un traitement (répondeur inadéquate [IR] n=31) en comparaison avec des patients ayant une ostéoporose non traitée (U-OP, n=31) et en comparaison avec des patients contrôles, sans ostéoporose et sans traitement (Ctrl, n=16). Les biopsies ont été analysées en histomorphométrie et en microscanner. Les donénes cliniques, la densitométrie osseuse (DXA), et la valeur des biomarqueurs osseux ont été également colligées. Résultats : En comparaison avec les U-OP et les Ctrl les IR sont plus âgés (âge moyen 69.7±8.8 vs 63.3±9.3 et 61,9±7,7ans, p=0.007). Ils ont une densité minérale osseuse à la hanche totale plus faible que les U-OP (0.685±0.116 vs 0.786±0.093 g/cm², p=0.019 ainsi qu'un T-score plus bas (-2.3±0.769 vs -1.6±0.900, p=0.032). Le BV/TV est également plus bas chez les IR comparativement aux U-OP et Ctrl (13.9±3.8% vs 15.2±5.1 and 17.6±5.2%, p=0.044), de même pour l'épaisseur trabéculaire (145.6±23.1 vs 160.5±22.7 and 153.7±21.4 µm, p=0.033). Le structure model index moyen était plus bas chez les IRs par rapport aux patients U-OP (1.9±0.806 vs 2.4±0.687, p=0.042). Le nombre d'ostéoclaste était plus élevé chez les IRs que chez les U-OP et les Ctrls (0.721 ± 0.611 vs 0.394 ± 0.393 et 0.199 ± 0.071 mm-2, p<0.001) contrairement à la moyenne Obl.S/BS qui était plus basse chez les IRs que les U-OP et les Ctrls (1.2 ± 1.3 vs 1.9 ± 1.4 et 3.0 ± 0.638 mm-2, p<0.0001). De la même façon le nombre de biopsie ayant des surfaces marquées était plus bas chez les IRs que chez les U-OP (51.6% vs 87%, p=0.002). Il n'y avait pas de différence significative concernant les paramètres de la cortical. Discussion et conclusion : Nous montrons un déséquilibre du remodelage osseux en faveur de la resorption chez les IRs. La persistance d'une hyper résorption suggere une insuffisance de l'inhibition de la résorption osseuse qui peut expliquer la survenue de nouvelles fractures chez des patients traités contre l'ostéoporose. L'adaptation du traitement pourrait être discutée pour renforcer l'inihibtion de la resorption et prévenir la survenue de nouvelles fractures.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03339050
Contributor : Bu Santé Upjv Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, September 9, 2021 - 11:44:35 AM
Last modification on : Thursday, May 12, 2022 - 3:42:40 AM

File

Léger Bastien. Thèse d'exerc...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03339050, version 1

Collections

Citation

Bastien Léger. La réponse inadéquate aux traitements anti-ostéoporotiques est liée à la persistance de la résorption osseuse chez les patients ostéoporotiques. Rhumatologie et système ostéo-articulaire. 2021. ⟨dumas-03339050⟩

Share

Metrics

Record views

0

Files downloads

0