Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Résultats oncologiques à moyen terme des patients pN+ opérés d'une prostatectomie totale pour adénocarcinome prostatique

Résumé : Objectifs : l’envahissement ganglionnaire (pN+) est estimé dans les séries contemporaines de prostatectomie totale pour cancer entre 10 et 15%. Les objectifs de cette étude rétrospective étaient de décrire les caractéristiques clinico-pathologiques et les résultats oncologiques à moyen terme de cette population. Nous avons également recherché les facteurs prédictifs de récidive biologique, clinique et de mortalité spécifique dans cette population métastatique ganglionnaire. Méthodes : nous avons réalisé une étude rétrospective, bi-centrique, incluant 123 patients pN1 opérés d’une prostatectomie totale pour adénocarcinome prostatique entre Janvier 2000 et Mai 2020. Tous les patients ont eu un suivi par un urologue avec une validation du projet thérapeutique en accord avec les recommandations françaises ou européennes. La consultation post-opératoire avait lieu entre 6 et 8 semaines après l’intervention avec le dosage du PSA total plasmatique. Résultats : l’âge moyen était de 62,6 ans, le PSA préopératoire moyen était de 13,2 ng/mL. Une extension extra-capsulaire et un envahissement des vésicules séminales étaient observés respectivement dans 91,9% et 52,9% des patients.). Le nombre moyen de ganglion positif était de 2,37 par patient, et le pourcentage moyen de ganglions positifs (densité ganglionnaire) était de 14,3%. 59% de patients avec des marges positives et 83,7% d’entre eux avaient un score ISUP ≥3. Le taux de lymphocèles était de 8,1%. 84,6% des patients ont reçu un traitement adjuvant, dont la majorité par radio-hormonothérapie (57,7%). Le PSA après prostatectomie était détectable pour 56,9% des patients. Le suivi moyen était de 42,7 mois avec une médiane à 29,7 mois. En analyse multivariée, seul le PSA préopératoire était prédictif d’un PSA détectable à 6 semaines en post-opératoire (p=0,002). Concernant les résultats oncologiques, respectivement 39,8%, 14,6%, et 2,4% de patients ont présenté une récidive biologique, une récidive clinique et un décès par cancer de prostate. Ainsi les taux estimés de survie sans récidive biologique, survie sans récidive clinique et survie spécifique étaient respectivement de 66%, 85% et 98,8% à 3 ans Le PSA détectable après chirurgie était le seul facteur de risque indépendant de récidive biologique (p<0,001). Le nombre de ganglions positifs était le seul facteur de risque de récidive clinique (p=0,004). Aucun facteur prédictif significatif n’a été identifié concernant la mortalité spécifique dans notre série. Conclusion : les patients avec envahissement ganglionnaire présentent des caractéristiques pathologiques agressives. Les résultats oncologiques à moyen terme sont néanmoins corrects pour une population métastatique en ce qui concerne la survie sans récidive biologique, la survie sans récidive clinique et la survie spécifique. La prise en charge optimale des patients pN+ demeure aujourd’hui discutée et des essais prospectifs randomisés sont nécessaires.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03408678
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, October 29, 2021 - 11:54:52 AM
Last modification on : Wednesday, November 17, 2021 - 3:38:20 AM

File

The`se W.B version def.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03408678, version 1

Collections

Citation

William Berchiche. Résultats oncologiques à moyen terme des patients pN+ opérés d'une prostatectomie totale pour adénocarcinome prostatique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03408678⟩

Share

Metrics

Record views

7