Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Mention « allergie aux β-lactamines » chez des patients hospitalisés en réanimation : étude observationnelle rétrospective

Résumé : Jusqu’à 10 % des personnes déclare avoir une allergie à la pénicilline. Parmi elles, seulement 10 à 20% ont une allergie documentée après avoir réalisé des tests spécifiques. La mention « allergie aux β-lactamines » conduit souvent à l’utilisation d’antibiotiques moins efficaces ou ayant un impact écologique plus important. Les études observationnelles ont montré un pronostic défavorable chez les patients hospitalisés. Cette étude a pour but d’évaluer l’impact pronostique de la mention « allergie aux β-lactamines » (MABL) chez les patients hospitalisés en réanimation. Dans notre étude de cohorte rétrospective, nous avons recueilli la mention « allergie aux β-lactamines » dans les dossiers médicaux informatisés de tous les patients âgés de 18 ans ou plus, hospitalisés pendant au moins 48 heures dans l’une des 7 réanimations de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille (APHM) et ayant nécessité une ventilation mécanique et/ou l’administration de vasopresseurs. Nous avons comparé de manière rétrospective les patients présentant la mention « allergie aux β-lactamines » (groupe MABL) avec ceux ne présentant pas cette mention (groupe contrôle). Notre étude est inscrite au registre du Règlement Général sur la Protection des Données sous le numéro 2018-81. Cette étude, non interventionnelle, ne soulève pas de problème éthique particulier et ne relève pas du domaine d’application de la réglementation régissant les recherches impliquant la personne humaine, au sens de l’Article L.1121-1-1 et l’Article R.1121-3 (SFAR CERAR committee : IRB 00010254 K 2018 K 136) Le critère de jugement principal était la durée du séjour en réanimation. Parmi les 7 146 patients inclus dans l'analyse, 440 patients ont été classés dans le groupe MABL et 6 706 patients ont été classés dans le groupe contrôle. La prévalence de la mention « allergie aux β-lactamines » était de 6,2 %. Dans les analyses univariée et multivariée, le groupe MABL était peu ou pas associé à une variation de la durée de séjour en réanimation et à l'hôpital (respectivement, 6 [3-14] versus 6 [3-14] jours, p = 0,046 ; et 18 [10-29] versus 15 [8-28] jours, p = 0,344). Dans l'analyse multivariée, les taux de mortalité en réanimation et à J28 étaient tous les deux plus bas dans le groupe MABL par rapport au groupe contrôle (aOR 0.79, IC 95% [0.64-0.98], p = 0.032 et 0.79 [0.63-0.99], p = 0.042). L'utilisation d'antibiotiques différait entre les deux groupes, mais les résultats étaient similaires dans les sous-groupes de patients septiques des groupes MABL et contrôle. Dans notre étude, la mention « allergie aux β-lactamines » n'était pas associée à une augmentation de la durée de séjour en réanimation et à l‘hôpital. Une association a été trouvée entre la mention « allergie aux β-lactamines » et la diminution de la mortalité en réanimation et à J28.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03411475
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, November 2, 2021 - 12:10:03 PM
Last modification on : Friday, December 3, 2021 - 3:32:20 AM

File

THESE ZUNINO 13-10-21.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03411475, version 1

Collections

Citation

Claire Zunino. Mention « allergie aux β-lactamines » chez des patients hospitalisés en réanimation : étude observationnelle rétrospective. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03411475⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles