Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Risque de cancer chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde traités par tocilizumab : données extraites du registre national REGATE

Résumé : Les traitements ciblés biologiques (bDMARDs) ont révolutionné la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde (PR) mais en raison de leur impact sur l’immunité, la question se pose sur le risque de cancer lié au traitement ciblé. L’objectif principal de notre travail était d’estimer l’incidence des cancers chez les patients atteints de PR traités par tocilizumab (TCZ) et suivis pendant cinq ans dans le registre français (REGATE). Patients et méthodes : nous avons analysé les données de patients atteints de PR, suivis en prospectif pendant 5 ans dans le registre REGATE qui évaluait l’efficacité et la tolérance du TCZ dans 78 centres. Nous avons identifié les évènements indésirables (EI) correspondant aux cancers solides, hémopathies et cancers cutanés, puis nous avons collecté les données de ces EI, ainsi que l’évolution thérapeutique de la PR à partir d’une fiche de recueil de donnée établie à priori et envoyée dans les différents centres. Afin de déterminer les facteurs de risques liés aux cancers, nous avons réalisé une analyse univariée au moyen des tests de Student pour les variables quantitatives, et du Chi² pour les variables qualitatives. Les facteurs de risque retrouvés potentiellement associés (p<0,2) ont alors été analysés en analyse multivariée, au moyen d’une analyse par régression logistique. Résultats : parmi les 1496 patients inclus (exposition de 3990,9 patients-années (PA)), nous avons identifié 75 cancers chez 63 patients (35 néoplasies solides, 11 hémopathies, 3 mélanomes, et 26 cancers cutanés hors mélanome). L’incidence des cancers tout type était de 13,3/1000 PA après avoir exclu les patients qui ont présenté un cancer plus de 90 jours après la dernière perfusion de TCZ. L’incidence des cancers sauf NMSC était de 8,3/1000 PA, de 6,0/1000 PA pour les cancers solides, de 2,0/1000 PA pour les hémopathies, de 0,3/1000 PA pour les mélanomes et de 5,0/1000 PA pour les NMSC. L’âge élevé (OR=1,06 [1,03-1,09], p=0,001) et l’exposition au tabac (OR=2,80 [1,38-5,68], p=0,004) sont des facteurs de risque indépendants de cancer sauf NMSC. Conclusion : en dehors des hémopathies et des carcinomes épidermoïdes, les incidences sont en accord avec les données des autres cohortes de patients traités par TCZ. Notre travail a identifié des facteurs de risque retrouvés dans la littérature. La forte activité du rhumatisme était associée à une augmentation du risque de cancer en univariée mais pas en multivariée qui pourrait être liée à un petit nombre d’évènements.
Mots-clés : Cancer Tocilizumab
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03436785
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, November 19, 2021 - 2:59:26 PM
Last modification on : Friday, November 26, 2021 - 3:15:47 AM

File

WETZMAN Amélie_thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03436785, version 1

Collections

Citation

Amélie Wetzman. Risque de cancer chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde traités par tocilizumab : données extraites du registre national REGATE. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03436785⟩

Share

Metrics

Record views

25

Files downloads

2