HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

L'art urbain à la (Ré)appropriation des espaces publics privatisés de Beyrouth

Résumé : Le 17 octobre 2019 a marqué un tournant sur la scène politique libanaise. Les citoyens ont manifesté, délaissant leurs affiliations politiques, religieuses et ethniques, œuvrant comme une seule force pour renverser le régime politique sectoriel actuel. Durant cette révolution, un phénomène important est apparu, c'est la réappropriation et la réclamation des espaces publics. Ces espaces qui sont devenus privatisés et inaccessibles depuis la guerre civile en 1975. Notre mémoire vise à étudier le rôle des pratiques spatiales au sein des espaces publics, surtout les pratiques d’art urbain, dans la réappropriation de ces espaces par le cumul des traces. Cet art urbain qui est apparu lors de cette révolution, sous diverses formes comme « les graffitis, les peintures murales et les statues », expose les besoins des citoyens beyrouthins, faisant renaitre l’espoir qu’ils reprennent ce qu’il leurs appartient de droit, dans le contexte de la révolution du 17 octobre 2019.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03439132
Contributor : Ufr Sciences Sociales Rennes 2 Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, November 22, 2021 - 10:14:41 AM
Last modification on : Wednesday, March 23, 2022 - 3:15:37 AM

File

2021_memoire_NASSER_M.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03439132, version 1

Citation

Nasser Mostafa. L'art urbain à la (Ré)appropriation des espaces publics privatisés de Beyrouth. Sciences de l'Homme et Société. 2021. ⟨dumas-03439132⟩

Share

Metrics

Record views

11

Files downloads

0