HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Aspect économique de la prise en charge ambulatoire du pneumothorax spontané primaire sur le CHU de Montpellier

Résumé : Objectif : la prise en charge du pneumothorax n’est pas consensuelle en France. Le CHU de Montpellier a mis en place une filière ambulatoire afin de prendre en charge les patients atteints d’un pneumothorax spontané primaire, s’ils respectent les conditions d’inclusion. L’objectif de ce travail vise à comparer le coût des différentes stratégies de prise en charge, à savoir l’hospitalisation conventionnelle par rapport à la prise en charge ambulatoire. Matériel et méthode : il s’agit d’une étude observationnelle, monocentrique et prospective, sur la prise en charge ambulatoire du pneumothorax spontané primaire. 179 patients ont été inclus entre mars 2015 et juillet 2020, parmi eux 20 patients ont été exclus. L’analyse statistique des données a été effectuée a l’aide du logiciel Pvalue.io. Discussion : l’écart de coût entre l’hospitalisation traditionnelle et la prise en charge ambulatoire est estimé à 37 %. En effet, le coût d’une hospitalisation traditionnelle est estimé à 3 652 euros (en 2014), et le coût de la prise en charge ambulatoire par patient de l’ensemble des patients inclus dans l’étude estimé à 2 292 euros. La durée moyenne de séjour d’un pneumothorax spontané primaire est de 5,47 jours, en 2014 et 5,8 jours, en 2019. Lorsque les patients sont hospitalisés après une prise en charge ambulatoire la durée moyenne de séjour passe à 7,21 jours. Ceci est probablement la conséquence d’un recrutement de patients plus sévères. Le sexe féminin et l’âge élevé des patients semblent être corrélés à une plus grande fréquence d’échec de la prise en charge ambulatoire exclusive. Le hospital-free days de l’ensemble des patients inclus en prise en charge ambulatoire s’élève à 24,6 jours au terme de 30 jours, ce qui est attendu vis-à-vis de la prise en charge d’un pneumothorax habituellement courte. Conclusion : la prise en charge du PSP en ambulatoire permet une diminution des coûts de 60 % pour les patients pris en charge exclusivement en ambulatoire et de 37 % sur l’ensemble des patients inclus dans l’étude, du fait d’hospitalisations. De plus, sa tolérance est excellente et le confort des patients est amélioré.
Mots-clés : Ambulatoire Coût
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03441112
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, November 22, 2021 - 4:25:01 PM
Last modification on : Thursday, December 2, 2021 - 3:16:05 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, February 23, 2022 - 8:13:48 PM

File

Thèse Maxime GROUSSAC (2).pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03441112, version 1

Collections

Citation

Maxime Groussac. Aspect économique de la prise en charge ambulatoire du pneumothorax spontané primaire sur le CHU de Montpellier. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03441112⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

3