Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Résultats clinique et radiologique de 35 prothèses fémoro-patellaires au recul moyen de 6 ans

Résumé : Objectif : les prothèses fémoro-patellaires (PFP), implantées dans le cadre d’une arthrose fémoro-patellaire sévère et invalidante, sont associées à de bons résultats fonctionnels malgré la possibilité d’une dégradation future des compartiments fémoro-tibiaux. L’objectif de cette étude était d’évaluer la survie, les résultats cliniques et radiologiques à moyen terme des PFP afin de dégager des facteurs pronostics. Matériel et méthodes : nous avons réalisé une étude rétrospective monocentrique sur 35 prothèses (30 patients). L’âge moyen lors de la chirurgie était de 56 ans [39 – 84]. Au dernier recul, l’évaluation fonctionnelle comprenait le taux de satisfaction et les scores KOOS-12 (Knee Injury and Osteoarthritis Outcome Score), le FJS-12 (Forgotten Joint Score) ainsi qu’un score spécifique fémoro-patellaire, le HSS (Hospital for Special Surgery Patella Score). Chaque patient a bénéficié d’une évaluation radiographique permettant de préciser le positionnement des implants et l’évolution arthrosique des compartiments fémoro-tibiaux au dernier recul. Une analyse de survie était effectuée selon la méthode de Kaplan Meier. Le recul moyen était de 6 ans [1 – 12]. Résultats : le taux de satisfaction post-opératoire était de 85%. On retrouvait un KOOS-12 moyen de 61 ±26 [2 – 100], un score HSS moyen de 70 ±21 [35 – 100] et un score FJS-12 moyen de 41 ±33 [0 – 100]. L’obésité était un facteur de risque de résultats fonctionnels inférieurs concernant l’ensemble des scores (KOOS-12 de 49 points versus 68, HSS de 60 versus 77, FJS-12 de 27 versus 50 : p<0,05). Aucun critère radiologique n’a été retenu comme facteur associé à de mauvais résultats fonctionnels. Une décompensation arthrosique fémoro-tibiale était retrouvée dans 41% des cas. Un taux de révision significativement plus important était retrouvé chez les patients avec un débord antérieur excessif de l’implant fémoral (p<0,01). Le taux de survie des PFP considérant toute cause de réopération était de 94,1% (IC95% 86,5 –100) à un an, de 79% (IC95% 65,2 – 95,8) à 5 ans et de 67,7% (IC95% 47,3 – 97) à 10 ans. Cinq PFP (14%) ont été révisées par prothèse totale de genou, en moyenne à cinq ans. Ces patients présentaient un indice de masse corporel (IMC) significativement plus élevé (31,5kg/m2 versus 28,8 : p=0,02). Conclusion : malgré de bons résultats fonctionnels (notamment sur les scores généraux et spécifique fémoro-patellaire) et un taux de satisfaction élevé, l’obésité était un facteur péjoratif de qualité de vie après PFP. La majorité des révisions ont été réalisées pour décompensation fémoro-tibiale, avec un rôle notable de l’obésité et du débord antérieur de l’implant fémoral.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03442497
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, November 23, 2021 - 10:46:34 AM
Last modification on : Friday, December 3, 2021 - 3:15:57 AM

File

These Teruel Finale.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03442497, version 1

Collections

Citation

Romain Teruel. Résultats clinique et radiologique de 35 prothèses fémoro-patellaires au recul moyen de 6 ans. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03442497⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles