HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude descriptive des patients et des séjours pour fracture ostéoporotique au sein d’un SSR de proximité

Résumé : L’ostéoporose est un problème de santé publique défini comme tel en France depuis la loi du 9 août 2004. Sa prévalence dans la population âgée est importante, près d’un quart des hommes et plus d’un tiers des femmes feront une fracture de fragilité au cours de leur vie. La morbi-mortalité de ces fractures chez les plus fragiles est conséquente. Dans ce contexte les SSR sont sollicités pour la prise en charge des patients après un évènement fracturaire. Notre objectif était de caractériser les patients et les séjours consécutifs à une fracture ostéoporotique au sein d’un SSR de proximité. Matériel et Méthode : Étude rétrospective observationnelle menée de janvier 2014 à décembre 2017 au SSR gériatrique et polyvalent de Barentin. Inclusion de tous les patients présentant une fracture ostéoporotique sur cette période. Recueil des données par consultation des dossiers papiers et informatiques en lien avec l’hospitalisation ou lors des consultations ostéoporose après la sortie. Résultat : 259 patients ont été inclus, âgés en moyenne de 82,9 ans avec un ratio F/H de 4,8. Les fractures sévères représentent 84,17 % des fractures avec 46,33% de fractures du fémur. Les chutes sont responsables de la fracture dans 93,4% des cas. On note dans 76 % des dossiers une polymédication et 98% de patients polypathologiques. Parmi toutes les fractures ; les fractures du fémur avaient la morbi-mortalité la plus importante, 58,3% des patients ont présenté au moins une complication médicale aiguë, menant au décès dans 11,67% des hospitalisations après fracture fémorale. À la sortie, les patients ont une autonomie limitée et 72,59% regagnent leur domicile. Ces patients vivent seuls au domicile dans 68,34% des cas. La prescription de traitement spécifique est complexe. 46,22% des patients restent sans proposition de prise en charge médicamenteuse de l’ostéoporose à la sortie de l’hospitalisation. Conclusion : Notre étude montre une grande vulnérabilité des patients, souvent âgés et victimes de fracture sévères avec une morbi-mortalité conséquente. Il existe des perspectives afin d’améliorer ce bilan, notamment un meilleur dépistage de la fragilité en amont de la fracture. Renforcer le rôle des SSR et valoriser leur travail au sein des filières d’ortho-gériatrie est une autre piste pour améliorer le pronostique de ces patients.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03448200
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, November 25, 2021 - 9:21:01 AM
Last modification on : Sunday, February 6, 2022 - 3:26:00 AM
Long-term archiving on: : Saturday, February 26, 2022 - 6:15:56 PM

File

Desbois Max.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03448200, version 1

Citation

Max Desbois. Étude descriptive des patients et des séjours pour fracture ostéoporotique au sein d’un SSR de proximité. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03448200⟩

Share

Metrics

Record views

19

Files downloads

4