Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Grande hétérogénéité dans la prise en charge de l'ostéoporose postménopausique en fonction de la recommandation suivie

Résumé : Introduction : l’objectif de cette étude était d’évaluer le taux de patientes considérées comme éligibles à un traitement de l’ostéoporose post-ménopausique en appliquant différentes recommandations existantes à une cohorte de patientes présentant une fragilité osseuse. Nous avons également évalué la concordance entre ces recommandations et les facteurs qui y sont associés, à l’échelle de la patiente. Matériels et Méthodes : nous avons inclus des recommandations nationales sur la prise en charge de l’ostéoporose post-ménopausique, élaborées selon une méthodologie validée et fondée sur les preuves, qui pouvaient être transformées en algorithmes décisionnels, et la version la plus récente publiée en Anglais, en Français ou dans la langue du pays source. Les recommandations incluses ont été appliquées aux patientes d’une cohorte de fragilité osseuse atteintes d’ostéoporose post-ménopausique. Nous avons recueilli les données suivantes : données démographiques, facteurs de risque d’ostéoporose, site(s) de fractures, T-Scores au rachis, au col fémoral et au fémur total, FRAX. Pour chaque recommandation sélectionnée, nous avons donné le taux de patientes considérées éligibles à un traitement anti-ostéoporotique et avons analysé sa concordance avec les autres recommandations en utilisant le coefficient d’accord Kappa de Cohen. Résultats : dix-huit recommandations nationales ont été incluses (France, Belgique, Société d’endocrinologie américaine, Australie, Angleterre, Grèce, NOF (national osteoporosis foundation) des États-Unis, Autriche, Slovénie, Croatie, Slovaquie, Écosse, Portugal, Suède, Norvège, Bulgarie, Lituanie, Suisse) et appliquées à 202 patientes avec ostéoporose post-ménopausique. Les principales caractéristiques de ces patientes étaient : âge 68 ± 9 ans, IMC 25 ± 5 kg/m2, T-Score au site le plus bas -2,3 ± 0,9 DS, et 88,6 % avec antécédent fracturaire. Le pourcentage de patientes considérées éligibles à un traitement selon les recommandations variait de 62,38 % (Slovénie et Lituanie) à 96,04 % (Slovaquie). La concordance deux à deux entre les recommandations variait de k = -0,093 à k = 0,96. Conclusion : nos résultats montrent qu’il existe une grande hétérogénéité dans la prise en charge des patientes atteintes d’ostéoporose post-ménopausique selon différentes recommandations nationales.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03525938
Contributor : Faculté de médecine AMU Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, January 14, 2022 - 10:50:29 AM
Last modification on : Saturday, January 15, 2022 - 3:33:25 AM
Long-term archiving on: : Friday, April 15, 2022 - 6:30:43 PM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2024-01-14

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03525938, version 1

Collections

Citation

Habib Charlène. Grande hétérogénéité dans la prise en charge de l'ostéoporose postménopausique en fonction de la recommandation suivie. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03525938⟩

Share

Metrics

Record views

39