HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Inter et pluriprofessionnalité sont-elles une réponse à la baisse de la démographie médicale ? une étude qualitative auprès de généralistes normands

Résumé : La France est confrontée depuis plusieurs années à une pénurie médicale. La médecine générale n’échappe pas à ce phénomène avec une baisse de 6500 généralistes depuis 2010. Ce constat a conduit les pouvoirs publics français à élaborer différentes actions, afin de maintenir l’offre de soins. Parmi ces actions, l’accent a été mis depuis 2004 sur le développement de l’interprofessionnalité, initialement par les protocoles de coopération, et plus récemment par les assistants médicaux et pratiques avancées infirmières. Ces actions répondent à une logique d’optimisation du temps médical, et d’amélioration de la prise en charge des patients, par le transfert de compétences et la collaboration entre acteurs de santé. Ces politiques pourraient, à terme, conduire à une réorganisation des soins primaires, et posent la question de la place du généraliste, traditionnellement acteur unique du premier recours, et coordinateur du parcours de soins du patient.
Une enquête qualitative par entretiens semi- dirigés a été réalisée auprès de 12 médecins généralistes normands, pour recueillir leur perception concernant l’impact de l’interprofessionnalité sur leurs pratiques, et sur les soins de première ligne.
Les généralistes interrogés relevaient un risque majeur de perte de leur rôle pivot dans les soins de première ligne, ainsi qu’une dérive de leur exercice vers une pratique purement technique, au détriment de la relation médecin-malade. A l’opposé, ils plébiscitaient les potentiels apports dans la prévention primaire, le suivi de pathologies chroniques, et l’éducation thérapeutique. Le succès de l’interprofessionnalité passait, selon eux, par la garantie de conserver leur rôle de supervision des patients, et l’organisation d’une collaboration rapprochée avec les autres intervenants du parcours de soins des patients. Ces conditions étaient souvent reliées à la possibilité d’exercer en groupe, afin de faciliter la communication et l’échange d’informations entre les différents professionnels de santé.
Le développement de l’interprofessionnalité ne passe pas seulement par l’extension du domaine de compétences de certains acteurs, mais demande également des mesures additionnelles afin de garantir son intégration dans les soins primaires. Il convient ainsi de poursuivre le regroupement des professionnels de santé en structures de soins primaires, afin de faciliter la constitution d’équipes de soins primaires pluriprofessionnelles, mais également de veiller à ce que l’extension du champ de compétences de certaines professions ne menace pas les prérogatives traditionnelles des autres acteurs du système de santé.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03526628
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, January 14, 2022 - 4:00:42 PM
Last modification on : Tuesday, February 8, 2022 - 3:30:57 AM
Long-term archiving on: : Friday, April 15, 2022 - 7:03:46 PM

File

Jeanne _David.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03526628, version 1

Citation

David Jeanne. Inter et pluriprofessionnalité sont-elles une réponse à la baisse de la démographie médicale ? une étude qualitative auprès de généralistes normands. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03526628⟩

Share

Metrics

Record views

11

Files downloads

5