HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Dépistage précoce des mélanomes par dermoscopie digitale séquentielle : étude observationnelle rétrospective en vie réelle

Résumé : La dermoscopie digitale séquentielle (DDS) est utile au diagnostic précoce des mélanomes des patients à haut risque en permettant au cours du suivi, grâce au stockage des images, la détection de changements macroscopiques et dermoscopiques de lésions déjà documentées et/ou de nouvelles lésions non enregistrées précédemment. L’objectif de notre étude monocentrique était d’évaluer rétrospectivement en vie réelle l’efficacité de la DDS dans une cohorte de patients à risque élevé de mélanome. Patients et méthodes : les dossiers de 200 patients aux antécédents personnels ou familiaux au premier degré de mélanome (groupe 1 ; n=87) ou syndrome des naevus atypiques (groupe 2 ; n=113) bénéficiant d’un premier examen Fotofinder Medicam 500 dans notre centre en 2009 et 2010 et requérant un suivi régulier étaient rétrospectivement analysés sur une période de 10 ans. Les principales données recueillies pendant cette période étaient : l’observance, le ratio malin/bénin, le nombre et les caractéristiques des mélanomes dépistés. Résultats : l’observance était respectivement de 76.5% (n=153), 71% (n=142), et 39% (n=78) à M3, M12 et 10 ans. Le nombre total de lésions enregistré était de 7658 avec un nombre moyen de 63/patients. Le nombre total d’exérèses indiqué par la DDS était de 108 dont 6 étaient des mélanomes. Le ratio malin/bénin était de 1 : 44 dans le groupe 1 et de 1 : 11,6 (n=5/58) dans le groupe 2. Le temps médian de diagnostic de ces mélanomes était de 30 mois [3 mois–9 ans], leur indice de Breslow moyen était de 0.34 mm [0 mm-0.65 mm] dont 2/6 étaient in situ. Quinze mélanomes étaient diagnostiqués sans l’aide de la DDS par l’examen clinique et/ou dermoscopique le plus souvent lors de consultation dermatologique traditionnelle. Leur indice de Breslow moyen était de 1,49mm [0 mm–8mm]. Pour 5 d’entre eux l’observance était bonne : 1 était diagnostiqué lors d’une séance de DDS (lors de la première séance) et 4 après un temps médian de 4 mois [1mois-6mois] après la dernière séance de DDS. Discussion et conclusion : le nombre important de perdus de vue, déjà signalé dans des études antérieures démontre qu’une meilleure information aux patients est nécessaire pour améliorer l’observance et ce dès les premiers examens. Les valeurs relativement basses de nos ratios malin/bénin (comparé aux études antérieures) peuvent s’expliquer en partie par : le caractère « vie réelle » de l’étude, une durée longue de suivi, un nombre élevé de lésions surveillées, et une population ayant un risque élevé « relatif » de mélanome. Ce dernier point illustre tout l’intérêt de cibler une population particulièrement à risque en vue de maximiser le rendement de la DDS. Nos résultats plaident en faveur d’un suivi prolongé puisque 2 mélanomes sur 6 étaient diagnostiqués après 3 ans de suivi. Le nombre important de mélanomes dépistés sans le recours à la DDS, souligne l’utilité d’un dépistage complémentaire par examen dermatologique/dermoscopique et auto-surveillance.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03564236
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, March 18, 2022 - 9:21:50 AM
Last modification on : Saturday, March 19, 2022 - 3:14:57 AM

File

VUILLEMIN Sophie_thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03564236, version 1

Collections

Citation

Sophie Vuillemin. Dépistage précoce des mélanomes par dermoscopie digitale séquentielle : étude observationnelle rétrospective en vie réelle. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03564236⟩

Share

Metrics

Record views

37

Files downloads

0