HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Missions de Search and Rescue effectuées en métropole par l'armée française entre 2015 et 2019

Résumé : Introduction : les missions de Search and Rescue sont assurées par l’armée de l’air et de l’espace au profit des civils et des forces armées. Leur déclenchement se fait sur alerte vingt-quatre heures sur vingt-quatre, quelles que soient les conditions météorologiques, en complément des moyens de la sécurité civile et du service d’aide médicale urgente. Du fait du maillage important des services pré-hospitaliers héliportés, celles-ci posent la question de leur efficience à l’échelle nationale. L’objectif de notre étude est de savoir combien de vies ont été sauvées par ces missions en France sur une période de 5 ans. Matériel et méthode : une analyse des fiches rédigées à l’issue de chaque mission par les médecins prenant l’alerte sur sept bases métropolitaines a été réalisée entre 2015 et 2019. Ces fiches contiennent des informations cliniques relatives aux patients, des données météorologiques ou encore décrivent les gestes réalisés par l’équipe médicale sur place. Le critère de jugement principal a été de déterminer combien de patients se trouvent en « péril vital imminent » à l’arrivée de l’équipe médicale. Pour ce faire, nous avons créé un critère composite qui se base soit sur l’état clinique du patient soit sur la classification clinique des malades des structures mobiles d’urgence et de réanimation (CCMS) qui lui est attribuée par le médecin à son arrivée. Deux critères de jugement secondaires ont été de déterminer quelles étaient les motifs de départ les plus fréquents et quels gestes techniques étaient le plus régulièrement réalisés. Résultats : sur les cent soixante-quinze fiches analysées, soixante et un patients étaient considérés en péril vital imminent au moment de la prise en charge médicale (34,9%). Les transports secondaires, les détresses neurologiques et les détresses cardiaques représentaient à eux seuls 62% des patients les plus graves. Sur l’ensemble des missions, les motifs de départ les plus fréquents concernaient les pathologies traumatiques (18,9%), les transports secondaires (16%), les détresses neurologiques (14,3%) et les détresses cardiaques (12,6%). Les gestes les plus régulièrement réalisés étaient l’expansion volémique (77 fois), l’administration d’antalgiques de palier 3 (33 fois), l’oxygénothérapie (30 fois) et l’administration d’antiagrégant ou d’anticoagulant (15 fois). Discussion : les missions SAR semblent prendre en charge des patients graves du fait de leur isolement et de son fréquent déclenchement en dernier recours. Elles permettent régulièrement de combler un déficit capacitaire là où les secours classiques ne peuvent pas opérer et concourent à l’amélioration du pronostic des patients secourus.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03627329
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, April 1, 2022 - 11:18:32 AM
Last modification on : Tuesday, April 5, 2022 - 3:31:47 AM

File

The`se ASF-pdf.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03627329, version 1

Collections

Citation

Elsa Gines. Missions de Search and Rescue effectuées en métropole par l'armée française entre 2015 et 2019. Sciences du Vivant [q-bio]. 2022. ⟨dumas-03627329⟩

Share

Metrics

Record views

14

Files downloads

0