Politiques publiques et solidarités à l’épreuve du vieillissement japonais : spécificités, défis et enseignements des enquêtes démographiques - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Public policies and solidarity in the face of Japanese ageing: specificities, challenges and lessons from demographic surveys

Politiques publiques et solidarités à l’épreuve du vieillissement japonais : spécificités, défis et enseignements des enquêtes démographiques

Abstract

In the 1960s, the fertility rate of Japanese women fell below the generational replacement rate of 2.1 children per woman. Since then, it has never increased. This is the main driving force behind the tremendous demographic aging in Japan, which is often considered a "world laboratory" for this phenomenon. Faced with alarming projections that the Japanese population will be reduced by half by 2100, the government has deployed demographic surveys to provide a means of ensuring the social and economic sustainability of this phenomenon. We show that these surveys focus on the macroscopic aspects of aging. On the other hand, in the composition of the questionnaires, as well as in the nature of the proposed policies, the question of solidarity is ignored, even though it is at the heart of the concerns outlined by the European surveys. This lack of interest is, in our opinion, a determining explanatory factor for the inability of Japanese birth policies to achieve their objectives, since the disintegration of family and social ties is a powerful disincentive to motherhood. In the Japanese context of the absence of descendants to rely on and the isolation of the elderly, this point deserves, in our opinion, the necessary attention in order to develop policy responses that are appropriate to the challenge they face.
Dans les années 1960, l’indice de fécondité des Japonaises s’est établi sous le seuil de remplacement des générations. Depuis, il n’a jamais plus augmenté. Il s’agit du principal moteur du spectaculaire vieillissement démographique auquel est soumis le Japon, souvent considéré comme un « laboratoire mondial » en ce qui concerne ce phénomène. Devant des projections alarmantes selon lesquelles la population japonaise sera réduite de moitié à l’horizon 2100, les pouvoirs publics ont déployé des enquêtes démographiques afin de se donner des moyens de garantir la soutenabilité sociale et économique de ce phénomène. Nous montrons que ces enquêtes sont centrées sur les aspects macroscopiques du vieillissement. En revanche, dans la composition des questionnaires tout comme dans la nature des politiques proposées, la question des solidarités est ignorée - alors même qu’elle est au cœur des préoccupations dessinées par les enquêtes européennes. Ce manque d’intérêt est selon nous un facteur explicatif déterminant de l’incapacité des politiques natalistes nippones à atteindre leurs objectifs, car le délitement des liens familiaux et sociaux est une puissante contre-incitation à la maternité. Dans le contexte japonais d’absence de descendants sur qui compter et d’isolement des personnes âgées, ce point mérite selon nous une attention nécessaire à l’élaboration de réponses politiques à la hauteur du défi auquel elles font face.
Fichier principal
Vignette du fichier
Mémoire_M1_ESPOSITO_2021.pdf (4.97 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03711417 , version 1 (01-07-2022)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03711417 , version 1

Cite

Mathilde Esposito. Politiques publiques et solidarités à l’épreuve du vieillissement japonais : spécificités, défis et enseignements des enquêtes démographiques. Sociologie. 2021. ⟨dumas-03711417⟩
493 View
480 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More