Du fandom aux œuvres. L’invention d’une science-fiction féministe dans les pages du fanzine états-unien <i>Janus/Aurora</i>, de 1975 à 1990 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2022

From Fandom to Creation: The Invention of a Feminist Science Fiction Genre in The Fanzine Janus/Aurora, From 1975 to 1990

Du fandom aux œuvres. L’invention d’une science-fiction féministe dans les pages du fanzine états-unien Janus/Aurora, de 1975 à 1990

Loïg Pascual
  • Function : Author
  • PersonId : 1169079

Abstract

1970s Science Fiction is sometimes portrayed as “hyper-militant” and fringe. Such a description overlooks the influence of the conversations that took place at the time, in our current definition of SF as political literature. This study focuses on one of the first feminist SF fanzines, Janus/Aurora and related writings to show how the questioning of gender, sexuality and reproduction has made gender relations salient in SF. This process is inseparable from second-wave feminism: understanding it requires to take into account the multiple positions occupied by fan-publishers at the intersections of SF fandom, Academia and feminist spaces. The content labeled as “feminist SF” is a product of their fandom interventions institutionalized in the WisCon and the Tiptree Award, rewritten in a cultural context of backlash and professionalization of feminist criticism. We use the notion of gendered partition to understand how this impulse disrupts and transforms the visibility regime of SF text and changes the perceived presence of female characters, female writers, female fans, and their interplay within a given historical setting. This study questions our storytelling framed in decades which erases struggles inscribed in the history of SF and naturalizes the current state of power dynamics, we suggest that it is possible to conceive the writing of SF and its politics in the light of the evolution of its reading modes.
La science-fiction des années 1970 est parfois présentée comme « hyper-engagée » et marginale. Une telle description néglige l’influence des conversations qui ont eu lieu à cette période pour notre définition actuelle de la SF comme littérature politique. Cette étude porte sur un des premiers fanzines de SF explicitement féministe et sur des écrits apparentés où la problématisation des questions de genre, de sexualité et de reproduction, rend saillant les rapports de genre dans la SF. Ce processus est indissociable de la seconde-vague féministe, et le rendre intelligible implique de tenir compte des positions multiples occupées par les fans éditrices aux croisements du fandom, du champ académique et de l’espace de la cause. Nous montrons que le contenu de la SF féministe est un produit de leurs interventions, concrétisé par des instances de célébration comme la WisCon et le prix Tiptree, réécrit dans un contexte culturel de repli et de professionnalisation de la critique féministe. Nous utilisons la notion de partition genrée pour comprendre comment cette impulsion perturbe et transforme le régime de visibilité du texte de la SF. Cette recherche questionne nos récits en décennies qui effacent des luttes inscrites dans l’histoire de la SF et naturalisent les rapports de force du présent, nous suggérons de concevoir l’écriture de la SF et son caractère politique à la lumière de l’évolution de ses modes de lecture.
Fichier principal
Vignette du fichier
LOIG_Pascual_M2_ENSL.pdf (5.35 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03836604 , version 1 (02-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03836604 , version 1

Cite

Loïg Pascual. Du fandom aux œuvres. L’invention d’une science-fiction féministe dans les pages du fanzine états-unien Janus/Aurora, de 1975 à 1990. Science politique. 2022. ⟨dumas-03836604⟩
257 View
289 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More