Mycétisme en Provence : étude officinale et hospitalière - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2023

Mycétisme en Provence : étude officinale et hospitalière

Abstract

Cette thèse vise à approfondir nos connaissances sur les macromycètes en explorant trois aspects clés : leurs généralités liées aux bonnes pratiques de cueillette et au risque d’intoxication, le rôle crucial du pharmacien officinal au comptoir et enfin, la prise en charge des intoxications aux champignons à l’hôpital. La cueillette des champignons, bien que traditionnelle et appréciée, est associée à de nombreux risques d'intoxication, comme en témoignent les statistiques des Centres Antipoison qui enregistrent chaque année de nombreux cas. Pour réduire ces risques, des précautions sont essentielles ; ainsi exposées dans cette thèse. Il est conseillé de choisir des lieux de cueillette éloignés de la pollution, tels que les forêts ou leurs abords, où les champignons prospèrent sur des sols riches en humus. La période idéale pour la cueillette, suit la pluviométrie : deux ou trois jours d’ensoleillement après averses afin d’avoir un sol humide et réchauffé. Afin d’éviter toute dégradation du champignon, il conviendra d’éviter de cueillir après le gel ou de fortes pluies Parmi les bonnes pratiques de cueillette, on peut citer : utiliser un panier aéré, identifier des lieux propres, se renseigner auprès d'associations mycologiques, ne cueillir que les espèces connues et les séparer soigneusement, prendre des photos pour identification, les conserver correctement et à les cuire au besoin. S'équiper adéquatement est également important : vêtements appropriés, chaussures solides, panier aéré, couteau pour champignons avec pinceau, appareil photo et répulsif à insectes pour éviter les tiques. En suivant ces directives, les amateurs de cueillette peuvent profiter de cette activité en minimisant les risques d'intoxication. Les principales causes d’intoxications sont liées à une confusion entre espèces comestibles et toxiques, à une mauvaise consommation telles qu’une trop grande quantité ou une mauvaise conservation, à une ingestion accidentelle ou encore à un usage récréatif. Dans cette thèse seront abordés les différents syndromes d’intoxications aux champignons : le nom du syndrome, le délai d’apparition, les symptômes possibles, les toxines responsables, les espèces mise en causes ainsi que les confusions possibles avec les espèces comestibles. La classification sera établie en fonction du délai d’apparition des syndromes, selon la limite des six heures. Une étude a été réalisée entre 2018 et 2020 sur les intoxications recensées dans les départements 04 et 13 grâce aux données transmises par le centre antipoison. Au prorata de la densité de population entre les départements du 13 et du 04, il y a plus d’intoxications aux champignons dans les Alpes-De-Haute-Provence, ce qui peut en majeure partie s’expliquer par la proximité des forêts et par la ruralité de ce département en comparaison avec les Bouches-Du-Rhône. D’après les résultats, 72% des personnes intoxiquées présentent des symptômes de gravité variable Le docteur en pharmacie est l’unique professionnel de santé ayant bénéficié d’un enseignement en mycologie obligatoire, reconnu par les autorités. C’est pourquoi, en cas de doute il est vivement conseillé de faire vérifier sa récolte par son pharmacien. Dans cette thèse, ont été étudié les différences d’enseignement de la mycologie entre les facultés de Marseille, Nantes et Nancy. Cette formation est inégale : 39 heures osnt dispensées à Marseille contre 58,5 heures à Nantes et 52,5 heures à Nancy. De plus, contrairement à Nantes et Nancy il y a trois fois moins d’heures de travaux pratiques à Marseille et aucune sortie de reconnaissance. Une enquête officinale intitulée « Macromycètes au comptoir » a été réalisée pour cette thèse afin d’étudier et analyser le comportement et les attentes du pharmacien en tant que « mycologue officinal » dans les départements du 04 et du 13. Selon le type d’officine (rurale, urbaine) et le département, il n’y a pas la même demande en ce qui concerne les identifications. Pour 71% des pharmaciens, la formation à la faculté est insuffisante et ils se disent pour une formation continue sous forme pratique. Puis, une enquête-patient à était réalisée afin d’établir un état des lieux des habitudes de la population provençale en matière de cueillette et de contrôle des champignons. Même si la notion de confiance envers le pharmacien ressort de cette enquête, il en ressort une réelle méconnaissance du rôle et des missions du pharmacien officinal. Enfin, en troisième partie de cette thèse, l’objectif a été dans un premier temps de passer en revue les cas d’intoxications aux champignons des vingt dernières années au centre hospitalier Edmond Garcin à Aubagne puis d’analyser la prise en charge hospitalière qui s’en est suivie. La majorité des cas d’intoxications aux champignons restent bénins et mêmes si une hospitalisation est courante, le retour à domicile est envisageable rapidement, dès disparition des symptômes. Cette étude a permis de constater qu’aucun protocole n’était suivi pour prendre en charge un patient se présentant à l’hôpital pour une intoxication aux champignons. L’anamnèse n’étant jamais la même un spécialiste rarement consulté, et les traitements et molécules utilisées étant différentes d’un patient à l’autre. C’est pourquoi, dans un second temps l’objectif était de proposer un protocole simplifié de première intention pour les services d’Urgences en cas d’intoxication aux champignons. Ce protocole s‘établit en cinq étapes : Anamnèse, Évaluer la gravité, Identifier l’espèce, Traitement, Mesures préventives. En combinant une éducation adéquate, en sensibilisant davantage le public, et en mettant en place des mesures de prévention et une réaction rapide en cas d'intoxication présumée, il est possible de minimiser les conséquences néfastes des intoxications et de promouvoir une pratique de cueillette plus sûre pour tous les amateurs de champignons.
Fichier principal
Vignette du fichier
Lombardo Estelle - Mycétisme en Provence étude officinale et hospitalière .pdf (3.86 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-04209733 , version 1 (18-09-2023)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-04209733 , version 1

Cite

Estelle Lombardo. Mycétisme en Provence : étude officinale et hospitalière. Sciences pharmaceutiques. 2023. ⟨dumas-04209733⟩
61 View
69 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More