Impact des catégories d’IMC sur l’image corporelle négative et positive chez les femmes - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2023

Impact of BMI categories on negative and positive body image in women

Impact des catégories d’IMC sur l’image corporelle négative et positive chez les femmes

Abstract

Background : The increase of BMI is associated with a deterioration of body image (BI) in women. Consequently, women with overweight or obesity are more likely to develop lower body appreciation and higher body dissatisfaction. In addition, the impact of poor body image on the effectiveness of their treatment is well documented. However, the evolution of BI according to BMI categories is unclear. In this context, the aim of our study is to investigate the impact of BMI categories on negative and positivesBI in women. Methods : In total 505 women aged 19 to 78 (MAge = 41,35 ± 13,89) with a BMI ranging from 18,52 to 69,09 kg/m2 (MBMI = 29,35 ± 8,55) completed questionnaires measuring body dissatisfaction, body appreciation and appearance investment. Results : There was no significant difference in body appreciation and body dissatisfaction between women with grade I, II or III obesity (p = 1.000). Discussion : Regarding positive and negative BI it would seem that an adaptation of the treatment according to the grade of obesity is not necessary. However, given the large number of dimensions involved in positive and negative body image, further analysis seems necessary.
Contexte : L’augmentation de l’IMC est associée à une détérioration de l’image corporelle (IC) chez les femmes. Les femmes en situation de surpoids ou d’obésité sont en conséquence plus susceptibles de développer une moindre appréciation corporelle et une plus forte insatisfaction corporelle. Or l’impact d’une moins bonne image corporelle sur l’efficacité de leur traitement n’est plus à prouver. Cependant l’évolution de l’IC en fonction des catégories d’IMC n’est pas claire. Dans ce contexte l’objectif de ce projet est d’étudier l’impact des différentes catégories d’IMC sur l’IC négative et positive chez les femmes. Méthode : Au total 505 femmes âgées de 19 à 78 ans (MÂge = 41,35 ± 13,89) dont l’IMC allait de 18,52 à 69,09 kg/m2 (MIMC = 29,35 ± 8,55) ont répondu à des questionnaires mesurant l’insatisfaction corporelle, l’appréciation corporelle et l’investissement dans l’apparence. Résultats : Il n’y a pas de différence significative d’insatisfaction corporelle et d’appréciation corporelle entre les femmes en situation d’obésité de grade I, II et III (p = 1.000). Discussion : En ce qui concerne l’IC positive et négative il semblerait qu’une adaptation de la prise en charge en fonction du grade d’obésité ne soit pas nécessaire. Néanmoins, au regard du nombre de dimensions que comptent les images corporelles positives et négatives, d’avantage d’analyses semblent nécessaires.
Fichier principal
Vignette du fichier
2023_MM2_DelalandeM.pdf (405.63 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-04243759 , version 1 (10-11-2023)

Licence

Identifiers

  • HAL Id : dumas-04243759 , version 1

Cite

Mélissa Delalande. Impact des catégories d’IMC sur l’image corporelle négative et positive chez les femmes. Sciences du Vivant [q-bio]. 2023. ⟨dumas-04243759⟩
62 View
178 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More