Méthode de mesure in situ de la diffusion acoustique - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2009

Méthode de mesure in situ de la diffusion acoustique

(1)
1

Abstract

With the aim of defining a new in-situ method of diffusion measurement, two recently proposed methods of Jeon, Rindel and Kim have been investigated. The first one is based on the measurement of a mono-dimensional reverberation time between two parallel plates and gives an evaluation of a scattering coefficient. This field method has been tested through computer simulations and shows high sensitivity to experimental conditions, such as parallelism between the plates, edge effects and the presence of spherical sound waves. Simulations on MLS and hemispherical diffusors have proved to give interesting evolution trends of the scattering coefficient respectively to ISO 17497-1 coefficient. Finally the experimental set-up has been realised and laboratory measurements have been conducted: results were uneven and demonstrated the necessity of improving the protocol. The second method is focused at the scale of a concert hall, and proposes new parameters which could lead to a new global diffusivity index. It has been calculated on a simplified informatic model of the Boston Symphony Hall, with various diffusor arrangements. Measurements in real halls and a thorough investigation on the relationship between this index and the other parameters are still needed in order to define a normalized index. These two methods are complementary, and if further developed, could lead to efficient tools in evaluating and optimizing diffusion in real concert halls.
Dans le but de définir une nouvelle méthode de mesure in situ de la diffusion acoustique, deux pistes ont été testées. La première se base sur la mesure d'une durée de réverbération monodimensionnelle entre deux plaques parallèles, et donne un coefficient de dispersion caractéristique d'une surface. Sa mise en place pratique a été évaluée par simulation informatique ; elle montre les difficultés à mettre en place le protocole dans le cas réel, notamment à cause de la non-planéité de la source, des effets de bord et de la condition de parallélisme parfait. Les simulations de la méthode sur les diffuseurs MLS et hémisphériques ont permis de retrouver les allures générales de coefficient de diffusion obtenus par la méthode ISO 17497-1 déjà existante. Enfin, des mesures ont été effectuées en laboratoire sur diffuseur hémisphérique : les résultats moyens montrent la nécessité d'affiner le protocole. La deuxième méthode aborde la diffusion d'un point de vue global avec le décompte du nombre de réflexions à grande énergie de la réponse impulsionnelle d'une salle. Ce nouveau paramètre a été déterminé sur un modèle simplifié par un logiciel de tir de faisceaux et de tir de particules, et montre une corrélation intéressante avec les caractéristiques des diffuseurs utilisés. Des mesures en salle réelle et une clarification du lien entre cet indice et les autres paramètres de la salle restent à effectuer avant de pouvoir constituer un indice normalisé de la diffusion. Les deux méthodes sont complémentaires et permettraient, une fois mises en place, d'obtenir des outils pratiques d'optimisation de la diffusion dans les salles de concert.
Fichier principal
Vignette du fichier
TFE_brousse_nathalie_2009.PDF (2.47 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00517782 , version 1 (15-09-2010)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00517782 , version 1

Cite

Nathalie Brousse. Méthode de mesure in situ de la diffusion acoustique. Acoustique [physics.class-ph]. 2009. ⟨dumas-00517782⟩
226 View
1614 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More