La place du médecin spécialisé en médecine générale dans les organisations de solidarité internationale (OSI) médicales françaises en 2011 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2011

La place du médecin spécialisé en médecine générale dans les organisations de solidarité internationale (OSI) médicales françaises en 2011

Vergnes Aubin
  • Function : Author
  • PersonId : 914224

Abstract

Purpose: In the past few years, humanitarian medicine has entered a professionalization phase, while general medicine has become a specialty. The purpose of this study is to analyze the impact of these changes on the role of general practitioners in International Solidarity Organizations (ISOs) in 2011. Materials and methods: This mixed (qualitative and quantitative) study is based on structured interviews with executives of the main French medical Non-Governmental Organizations (NGOs) and the Red Cross. Results: For 67% of 12 ISOs included in this study, general practitioners have an important support role. 75% believe they offer specific contributions that they don't find among other specialists. For responsibilities of humanitarian doctors, 75% indicate teaching as the main activity in development missions and 83% mention a complex infectious disease among the diseases commonly treated. When ISOs compare characteristics of humanitarian doctors to those of general practitioners defined by WONCA Europe, few differences appear. Discussion: Teaching, tropical diseases, and the importance of public health are differences that distinguish these two disciplines. However, the typical characteristic of humanitarian doctors is versatility. Their main qualities are adaptability and open-mindedness. These assets of general practitioners make them essential for operating these organizations.
Objectif : Depuis quelques années, la médecine humanitaire est rentrée dans une phase de professionnalisation alors que, de son côté, la médecine générale est devenue une spécialité. Le but de cette étude est d'analyser la répercussion de ces changements sur la place des médecins spécialisés en médecine générale dans les OSI en 2011. Matériel et méthodes : L'étude mixte (qualitative et quantitative) repose sur des entretiens structurés réalisés auprès des cadres des principales Organisations Non Gouvernementales médicales françaises et des Croix-Rouge. Résultats : Pour 67% des 12 OSI inclues dans l'étude, les médecins spécialisés en médecine générale ont une place importante à leur côté. 75% estiment qu'ils apportent des spécificités qu'elles ne retrouvent pas chez les autres spécialistes. Concernant les fonctions du médecin humanitaire, 75% placent l'enseignement comme activité principale dans les missions de développement et 83% citent une maladie infectieuse complexe parmi les pathologies prises en charge fréquemment. Quand les OSI comparent les caractéristiques du médecin humanitaire à celles de la définition de la WONCA Europe peu de différences ressortent. Discussion : La fonction de formateur, les pathologies relevant parfois du domaine de l'infectiologue, l'importance de la santé publique sont des différences qui distinguent ces deux disciplines. Cependant, le profil type du médecin humanitaire est celui d'un médecin polyvalent. Ses principales qualités sont l'adaptabilité et l'ouverture d'esprit. Ces éléments sont des atouts du médecin spécialisé en médecine générale qui font qu'il reste indispensable au fonctionnement de ces organisations.
Fichier principal
Vignette du fichier
2011GRE15106_vergnes_aubin_1_D_.pdf (4.85 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00642812 , version 1 (18-11-2011)

Identifiers

Cite

Vergnes Aubin. La place du médecin spécialisé en médecine générale dans les organisations de solidarité internationale (OSI) médicales françaises en 2011. Médecine humaine et pathologie. 2011. ⟨dumas-00642812⟩
83 View
533 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More