Les réinnervations laryngées sélectives par microanastomoses des branches de division du nerf laryngé inférieur‎ : chirugie expérimentale - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 1990

Les réinnervations laryngées sélectives par microanastomoses des branches de division du nerf laryngé inférieur‎ : chirugie expérimentale

Abstract

aIntroduction. This work has been carried out to investigate in an animal model, the possibility of surgical selective reinnervation of the larynx following destruction of the recurrent laryngeal branch of the vagus nerve. Material and methods. ln ten dogs, on the right side of the neck only, the recurrent laryngeal nerve was identified, cut and a section of the nerve removed. Following this the hemi-larynx on the operated side was reinnervated in the following manner. Using a microsurgical technique (described in the text) the motor nerves from extra-laryngeal muscles were anastomosed onto the nerves supplying the intrinsic abductors and adductors of the larynx. The nerve to sterno-thyroid was anastomosed onto the nerve supplying the posterior crico-arytenoid muscle (vocal cord abductor). Similarily the nerve supplying thyro-hyoid was anastomosed onto the cut distal end of the adductor division of the recurrent laryngeal nerve. Clinical, electromyographical and histological evaluations have been used to prove the reinnervation. Results. ln the nine surviving animals successful reinnervations, as defined by the return of normal function, has been achieved for 4 posterior crico-aretenoid and 7 adductor muscles. Conclusion. This study has demonstrated the feasibility of laryngeal reinnervation after surgical section of the recurrent laryngeal nerve, and gives some cause for optimism for its ultimate application in man.
Introduction. Ce travail de chirurgie expérimentale chez l'animal a porté sur les réinnervations laryngées sélectives après section du nerf laryngé inférieur (NLI ou N. récurrent). Matériel et méthodes. Après dissection des branches de division du NLI droit chez 10 chiens, le tronc du nerf a été sectionné et réséqué. Les muscles adducteurs et abducteurs ont ensuite été réinnervés par des nerfs de voisinage en utilisant une technique de microsuture. Le nerf du sterne-thyroïdien a été microanastomosé avec le nerf du crico-aryténoïdien postérieur et de la même façon le nerf du thyro-hyoïdien a été microanastomosé avec la branche adductrice du NLI. Les contrôles de réinnervation ont été cliniques, électromyographiques et histologiques. Résultats. Au 4e mois postopératoire, nous avons constaté 4 réinnervations du crico-aryténoïdien postérieur et 7 réinnervations des adducteurs sur les 9 chiens survivants. Conclusion. Ce travail confirme la possibilité de réaliser des réinnervations laryngées sélectives, avec l'espoir d'une application ultérieure en clinique humaine.
Fichier principal
Vignette du fichier
1990GRE15167_tixier_christophe_1_D_MP.pdf (7.4 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

dumas-00778100 , version 1 (21-01-2013)

Identifiers

Cite

Christophe Tixier. Les réinnervations laryngées sélectives par microanastomoses des branches de division du nerf laryngé inférieur‎ : chirugie expérimentale. Médecine humaine et pathologie. 1990. ⟨dumas-00778100⟩
76 View
1493 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More