Influence de l'architecture du couvert de blé et de la technique de pulvérisation à bas volume sur l'interception foliaire du fongicide et le développement de Septoria tritici - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Influence de l'architecture du couvert de blé et de la technique de pulvérisation à bas volume sur l'interception foliaire du fongicide et le développement de Septoria tritici

Abstract

This internship is part of the ECHAP project: "Reducing the use of fungicides by combining optimal treatment strategies with crops that can "escape" to diseases". The goal is to combine innovative control techniques to identify strategies for protection against pests. The system set up aims to identify the architectural parameters that influence the epidemic development of S. tritici but also to validate the hypothesis of reasoned application techniques which include the principle of low volumes and dose optimization. To do so, studies were conducted to consider the interface fungus-fungicide by testing a fungicide trial and the interface fungicide-wheat leaves through measurements of foliar retention by using a tracer. The results showed more retention of low-volume sprays in comparison to conventional spraying techniques even though it doesn't seem to increase the biological efficacy. However reduction in doses severely increased disease levels and affected thousand grain weight. Results also showed large differences in mean deposits at two growth stages respectively 32 and 39 GSZ. Retention at a certain growth stage depends on weather conditions and/or the variety (it was not possible to dissociate these two criteria). Leaf deposits differed from one leaf stratus to another. Spray retention between strata seems to be related to crop density but needs to be considered separately for each spray volume, variety and growth stage.
Ce stage s'inscrit dans le cadre du projet ECHAP : "Réduire l'utilisation des fongicides en associant stratégies de traitements optimales et couverts ECHAPpants aux maladies". L'objectif est de combiner des techniques de lutte innovantes afin de dégager des stratégies de protection contre les bioagresseurs. Le dispositif mis en place vise à identifier les paramètres architecturaux du blé qui influencent le développement épidémique de S. tritici mais aussi à valider l'hypothèse des techniques d'application raisonnées sur le principe du bas volume et l'optimisation des doses. Pour cela, il a été prévu d'étudier l'interface fongicide-champignon via un essai fongicide ainsi que l'interface fongicide-feuille via des mesures d'interception foliaire en utilisant un traceur. Les résultats montrent plus de rétention pour la technique du bas volume par rapport aux volumes conventionnels bien que cela ne se traduise pas par une augmentation de l'efficacité biologique. La réduction des doses accroît considérablement le niveau de maladie et affecte le poids de mille grains. Les résultats ont également montré de grandes différences de dépôts entre deux stades de croissance, respectivement 32 et 39 (échelle Zadoks). La rétention à un stade donné dépend de la variété et/ou des conditions climatiques (il n'a pas été possible de dissocier ces deux critères). Les dépôts foliaires diffèrent entre les strates foliaires. La rétention entre les strates semble être liée à la densité du couvert, mais doit être prise en compte séparément pour chaque volume de pulvérisation, variété et stade phénologique.
Fichier principal
Vignette du fichier
Memoire_DA_COSTA_Jessica.pdf (3.78 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00781092 , version 1 (25-01-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00781092 , version 1

Cite

Jessica da Costa. Influence de l'architecture du couvert de blé et de la technique de pulvérisation à bas volume sur l'interception foliaire du fongicide et le développement de Septoria tritici. Sciences agricoles. 2012. ⟨dumas-00781092⟩
159 View
941 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More